guide d’achat pour une caméra d’inspection de qualité

Le guide d’achat pour une caméra d’inspection de qualité

Vous avez déjà testé une dizaine de caméras d’inspection et vous ne trouvez pas celle qui vous faut ? Vous dépensez une centaine d’euros pour avoir un appareil de mauvaise qualité ? C’est très irritant, n’est-ce pas ? Imaginez-vous en train de chercher une vis coincée dans le moteur de votre voiture. Vous sortez votre caméra et vous constatez que l’image est floue.

Vous vous dites « ce n’est pas si grave », mais elle s’éteint subitement au bout de quelques minutes. Au final, vous n’arrivez pas à extirper la vis du moteur et vous vous retrouvez avec une caméra que vous devez recharger toutes les 10 minutes.

Non seulement vous perdez un temps précieux, mais également votre énergie, car vous devez chercher une prise sous-secteur pour l’alimenter. Tant d’effort pour rien, c’est frustrant. C’est pour cela que nous avons décortiqué pour vous 5 points clés pour choisir votre caméra d’inspection.

Les 3 éléments principaux d’une caméra d’inspection

Vous pouvez l’utiliser de différentes façons. Elle permet de :

  • Faire de fouilles archéologiques ;
  • Rechercher des nids d’insectes nuisibles ou de rongeurs ;
  • Rechercher votre chat ou votre chien coincés dans des égouts ;

Ce sont les manières basiques d’utiliser cet appareil. Les gens se servent de la caméra endoscopique pour des travaux de maintenance, notamment :

  • le contrôle des cheminées ;
  • le contrôle des composants d’une voiture ;
  • inspecter des conduits de ventilation ;
  • contrôler les canalisations et installations de distribution d’eau ;

Par ailleurs, une caméra d’inspection comporte 3 éléments principaux, notamment :

une caméra d’inspection

La sonde ou le câble : ce composant vous permet de voir en temps réel ce qui se passe dans vos tuyaux ou faux plafonds. Sa longueur varie selon l’usage.

La caméra : la caméra est la base de cet appareil. Toujours en fonction du projet, vous pouvez choisir la caméra qu’il vous faut. Globalement, il faut vérifier :

  • longueur et le diamètre de la tête de caméra ;
  • sa résistance à l’eau ;
  • le type de visée ;
  • l’angle de vision ;
  • le type du capteur ;
  • la profondeur de champ ;
  • les possibilités du zoom ;
  • les performances d’éclairage ;
  • le type de données renvoyées sur l’écran ;

La batterie : sans batterie, rien ne fonctionne. Il faut savoir que plus une batterie est chargée comme il faut, plus vous travaillez longtemps.

Les 5 raisons pour lesquelles vous devez acheter une caméra d’inspection

À part contrôler l’état de votre voiture et les conduits d’aération de votre maison, il existe 5 raisons d’acheter une caméra d’inspection.

La première est qu’elle permet une meilleure veille du système d’assainissement de votre maison. Avec un contrôle régulier de vos canalisations, vous pouvez dire au revoir aux fuites d’eau aux WC ou à la salle de bain.

La seconde est que vous n’avez pas à vous engager dans de gros de travaux de construction comme abattre un mur pour trouver un nid de rat ou une charpente pour éliminer les termites. La caméra endoscopique est petite et peu de faufiler partout.

La troisième raison est l’autonomie totale. En fait, vous pouvez faire les réparations vous-même grâce à la caméra. Comme elle fournit des images de qualité là où elle passe, vous pouvez stocker ces images et vous munir des outils appropriés pour les travaux.

La quatrième relève du domaine sécuritaire. Elle vous permet d’anticiper les accidents au cours des travaux. Elle détecte les moindres fissures à l’intérieur des murs. La dernière raison tourne autour de l’économie. La caméra d’inspection vous fait économiser les frais de déplacement ou devis des plombiers/électriciens. Retrouvez ces bénéfices avec une camera d’ inspection prokam.

choisir une caméra d’inspection adaptée

Comment choisir une caméra d’inspection adaptée à vos besoins ?

Pour choisir votre caméra endoscopique, il faut tenir compte de 5 éléments

Le diamètre à travailler

C’est un élément à ne pas négliger. Vous déterminez grâce à lui la puissance des Leds de la tête de caméra. Chaque fabricant renseigne le diamètre minimum et maximum pour avoir une bonne qualité d’image.

Les centreurs

Aussi appelés guides de centrage, ils permettent une vision d’ensemble de vos canalisations. Il existe 3 sortes de centreurs : les centreurs à roulettes, ceux à arceaux et les centreurs motorisés. Si vous travaillez sur de nouvelles canalisations, les centreurs à roulette conviennent mieux. Ce type de mécanisme lui permet d’avancer facilement et sans contraintes. Si les canalisations sont légèrement obstruées, les centreurs à arceaux sont plus adaptés à la situation. Elles permettent à la caméra de rester droit.

Les localisateurs

Ces éléments sont importants pour choisir votre caméra. En vérité, ils apportent plus de précision sur l’endroit qui est endommagé comme la profondeur des dégâts, l’image nette de l’anomalie.

Le jonc

C’est une longue tige flexible destinée reliée à la caméra. Elle peut être longue avec une épaisseur bien précise. Un jonc de 4,8 et 5,5 mm convient à un diamètre de 40 à 150 mm. Pour un diamètre de 150 à 400 mm, le jonc doit avoir une épaisseur d’environ 8,5 et 9,5 mm. Comme vous l’auriez compris, l’épaisseur du jonc doit être proportionnelle au diamètre pour favoriser la poussée de la caméra.

La tête de la caméra

Elle influence la qualité des images. Pour avoir une image nette, la tête de la caméra doit avoir une puissance d’éclairage suffisante. Vous devez alors vous focaliser sur les Leds. En fonction de la distance envisagée et le diamètre du trou, vous devez avoir les Leds adéquats. Pour un diamètre de 40 mm à 150 mm, une puissance de 80 à 110 Lumens est requise. Pour des diamètres de 200 à 400 mm, 340 à 360 Lumens suffisent.

En ce qui concerne la qualité de l’image, il faut une caméra dotée d’un angle de vision de 90° et d’une résolution d’image de 640 x 480 pixels pour obtenir les moindres fissures et bouchons sur vos travaux.