Aller au contenu
acheter une maison sans apport - img de garde

Tout ce qu’il faut savoir sur l’achat d’une maison sans apport

L’investissement immobilier nécessite toujours l’acquisition d’un prêt. Lors de la constitution des dossiers, les institutions financières exigent souvent la présence d’un apport représentant 10 % du montant de l’emprunt. Cependant, dans certains cas, il est tout à fait possible d’acheter une maison sans apport. Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’achat d’une maison sans apport.

Peut-on acheter une maison sans apport ?

Un apport est une somme d’argent exigée par les banques lors d’une demande de prêt immobilier. Ce montant est considéré comme une garantie contre les risques d’impayés. Si certaines institutions financières le revendiquent lors de la procédure, d’autres sont moins exigeantes. Elles ne misent que sur la pérennité des revenus de l’emprunteur pour compenser ce manque, rendant ainsi l’achat immobilier sans apport possible.

Toutefois, l’emprunteur doit être stable financièrement et professionnellement pour pouvoir acheter une maison sans apport. Cette stabilité est un gage de sa capacité de remboursement. Elle accélère également l’obtention de l’emprunt et l’acquisition du bien.

La demande de prêt sans apport peut se faire seule, mais aussi avec l’aide d’un courtier ou d’un mandataire. Faire appel à ces professionnels augmente vivement les chances d’octroi des fonds vu qu’ils ont des relations avec de nombreuses institutions financières.

Comment devenir propriétaire d’une maison sans apport ?

Il existe plusieurs façons d’acquérir une maison sans apport. De plus, il est possible de se tourner vers les banques et les autres sources de financement. Les aides mises en place par l’État et les collectivités territoriales sont aussi d’excellentes alternatives.

Pour un achat sans apport, l’idéal est d’investir dans des logements neufs situés dans des zones de redynamisation. Ces habitations sont soumises à une TVA de 5,5 % avec un frais de notaire réduit.

acheter une maison

 Comment financer l’achat d’une maison sans apport ?

Plusieurs solutions sont possibles pour acquérir un bien immobilier sans apport comme le recours à :

Un prêt à taux zéro ou PTZ

Ce type d’emprunt est un complément d’un autre crédit demandé pour l’achat d’une maison au titre de résidence principale. La durée de remboursement peut atteindre jusqu’à 25 ans.

Le montant d’un prêt à taux zéro est défini en fonction de la nature du bien (neuf ou ancien), de son prix d’achat, de son emplacement et du nombre d’occupants.

Un prêt Action Logement

Avec ce type de prêt, les banques exigent que l’emprunteur travaille dans une société employant au moins 10 salariés. Le montant du crédit ne doit pas dépasser 40 000 euros et doit être remboursé dans 25 ans maximum. Le taux d’emprunt est généralement de 0,50 %.

Un prêt Caisse

Ce crédit est octroyé par les caisses de retraite et permet l’achat d’une maison sans apport. Les conditions d’attribution dépendent de chaque institution, mais le montant de l’emprunt est souvent compris entre 3 000 et 15 000 euros remboursables pendant 10 ans en moyenne.

Un prêt épargne Logement ou PEL

Pour pouvoir acquérir ce crédit, l’emprunteur doit disposer d’un compte ou plan d’épargne logement. Servant de complément au prêt principal, ce type d’emprunt peut être utilisé pour l’achat d’une maison ancienne ou neuve au titre de résilience principale sans apport.

Le taux d’un PEL est réglementé et son possesseur peut avoir jusqu’à 92 000 euros avec une durée de remboursement comprise entre 2 à 15 ans. Cependant, le compte d’épargne logement doit être détenu pendant au minimum 4 ans pour pouvoir demander et obtenir le prêt.

Un prêt familial

Au cas où la banque refuserait l’octroi du prêt immobilier, l’emprunteur peut toujours se tourner vers sa famille en empruntant de l’argent à ses proches. Toutefois, la rédaction d’un contrat de prêt familial est fortement recommandée afin d’éviter les litiges.

Un prêt conventionné

C’est un autre type de crédit sans apport destiné au financement d’un achat de maison neuve ou ancienne, avec ou sans travaux. Le taux d’intérêt est plafonné et peut donc être fixe, variable ou modulable.

La somme empruntée est remboursable entre 5 à 10 ans. Cependant, le prêt conventionné ne peut pas être complété par un prêt classique, mais peut parfaitement être cumulé avec un PTZ, un PEL et un prêt d’action logement.

Quelles sont les conditions d’octroi d’un prêt immobilier sans apport ?

Pour pouvoir bénéficier d’un prêt immobilier sans apport, l’emprunteur doit être un salarié en contrat à durée indéterminée avec des revenus et des situations financières stables. Son compte ne doit pas présenter de découvert bancaire ou de commission d’interventions. Ce sont de vrais freins pour les établissements prêteurs.

Il est aussi recommandé de trouver un revenu supplémentaire pour régler plus facilement les mensualités et de contrôler régulièrement le budget afin de vérifier la possibilité d’avoir un ou plusieurs livrets d’épargne. Ces derniers rassurent les banques et les autres institutions financières.

Les dossiers de crédit immobilier doivent également être solides et en règle. Il vaut donc mieux préparer tous les documents nécessaires à l’achat de la maison avant la demande de prêt.