Aller au contenu
Chauffer sans chauffage

Chauffer sans chauffage : les astuces indispensables

Plus écologique et plus économique, les raisons qui peuvent nous pousser à vouloir nous passer de chauffage sont multiples. À l’approche de l’hiver et avec la flambée des prix de l’énergie, il est légitime de se demander comment réduire sa consommation.

Certes, nous sommes habitués à allumer nos radiateurs sans nous poser de questions, mais peut-on facilement changer nos habitudes ? Est-il possible de se passer complètement de chauffage et, dans ce cas, comment réchauffer son intérieur ?

Une bonne isolation

L’isolation est primordiale lorsqu’on souhaite avoir un logement sain, à la consommation d’énergie raisonnable. En effet, quelques soient les astuces mises en œuvre pour ne pas avoir à trop chauffer, si la déperdition d’énergie est importante en raison d’une mauvaise isolation, vous risquez de passer un hiver réfrigérant. Dans un premier temps, concentrez-vous sur vos fenêtres.

Sont-elles déjà équipées de double-vitrage ? Il s’agit de la première étape, si ce n’est pas déjà le cas. Ensuite, un volet vous permettra d’optimiser l’isolation et de conserver la chaleur de votre intérieur. Facile à mettre en place, l’astuce pour faire des économies consiste à les installer vous-mêmes : venez découvrir nos pièces détachées pour volet roulant ainsi que les conseils pour procéder au montage.

Dans un second temps, vous pouvez également isoler vos murs les plus froids, c’est-à-dire ceux qui sont en contact avec l’extérieur. En plus d’être décoratives, tentures et tapisseries vous aideront à conserver la chaleur. De même, si votre sol est froid, nous vous conseillons d’y installer des tapis épais, sur lesquels il sera en plus incroyablement confortable de marcher.

Enfin, si les interstices sont importants sous vos portes, vous pouvez également investir dans des boudins qui empêcheront l’air frais de passer. Et lorsque vous n’utilisez pas une pièce, pensez à laisser la porte fermée afin que la chaleur ne s’en échappe pas.

Les températures idéales

En général, nous chauffons nos intérieurs plus qu’il ne le faudrait et réduire notre consommation d’énergie passe aussi par un changement de nos habitudes. L’idée n’est pas de geler, juste de connaître les températures optimales pour notre chez-soi.

En plus de faire chuter nos factures, c’est aussi meilleur pour la santé et plus écologique. Savez-vous par exemple que la température de la chambre à coucher ne devrait pas être aussi élevée que celle des pièces à vivre ? La chambre ne devrait ainsi pas excéder les 16 degrés, et dans le cas contraire, c’est la qualité de votre sommeil qui pourrait être malmenée.

Les pièces à vivre, c’est-à-dire le salon, la salle à manger, le bureau ou la cuisine, devraient être à 19 degrés. Quant à la salle de bains, si sa température peut descendre à 17 lorsqu’elle est inutilisée, elle peut en revanche atteindre les 22 degrés lorsque vous vous en servez.

Vous pouvez munir les pièces de votre habitation de thermomètres afin de mesurer la températures des pièces et être ainsi sûr de ne pas avoir un intérieur trop chaud.

Se réchauffer soi-même

Utiliser la chaleur disponible

Un des bons moyens pour gagner quelques degrés consiste à utiliser la chaleur partout où elle est disponible. Ainsi, n’hésitez pas à laisser entrer le soleil lorsque celui-ci tape contre vos vitres. Même en cas de températures fraîches, les rayons directs du soleil qui entrent chez vous peuvent vous faire gagner un peu de chaleur.

De même, lorsque vous avez fini d’utiliser votre four, vous pouvez tout simplement laisser sa porte ouverte pour que sa chaleur se répande le temps que celui-ci refroidisse. Assurez-vous toutefois que vous l’avez éteint ! L’idée est de réutiliser la chaleur, pas de remplacer votre radiateur par votre four !

Dans le même esprit, vous pouvez laisser la vapeur de votre douche se répandre dans la salle de bains pour en réchauffer l’air. Enfin, vous pouvez allumer des bougies, ce qui dégage aussi de la chaleur, en plus de créer une atmosphère agréable.

Attention cependant à ne pas les laissez brûler sans surveillance pour éviter les risques d’incendies. Si vous disposez d’une cheminée ou d’un poêle, allumez un bon feu ou faire brûler quelques bûches constituent évidement une solution pour réchauffer efficacement votre chez-soi.

Se réchauffer soi-même

En plus de chauffer son habitat, pensez aussi à vous ! Pour pallier aux quelques degrés de moins que votre chauffage ne vous apportera pas, couvrez-vous ! Un pull épais ou un plaid vous apporteront confort et chaleur.

Et n’oubliez pas vos extrémités, qui sont les premières à se refroidir : portez des chaussettes chaudes, et éventuellement des mitaines et un bonnet si cela vous semble nécessaire. De même, pour la nuit, prévoyez une couette ou une couverture adaptée afin de ne pas avoir froid pendant que vous dormez.

Faire de l’exercice, en plus d’être recommandé pour votre santé, vous permettra également de vous réchauffer. Enfin, boire une boisson chaude comme de la tisane, du thé ou de la soupe, vous apporteront aussi une agréable sensation de chaleur.

Et si vous avez froid momentanément, par exemple lorsque vous restez longtemps assis devant votre ordinateur, n’hésitez pas à utiliser une bouillotte. Astuce de grand-mère, il s’agit d’une solution à l’efficacité redoutable, la chaleur se diffusant doucement et longuement.

Se passer complètement de chauffage ?

Le maître-mot est d’être raisonnable. Si surchauffer est mauvais à tout point de vue, budget, écologie et santé, l’idée n’est pas non plus que vous geliez pendant l’hiver. Si votre habitation est très bien isolée, n’est pas humide et n’est pas trop grande, vous pouvez sans doute vous passer complètement de chauffage.

Dans le cas contraire, vous pouvez réduire votre consommation d’énergie en mettant en place ces astuces sans vous passer totalement de vos radiateurs. L’utilisation de thermostat vous aidera à réguler les températures et à avoir une consommation maîtrisée.

Enfin, s’il est important de conserver la chaleur à l’intérieur de votre habitation, rappelons qu’il est néanmoins important d’en aérer les pièces. Alors une fois par jour, si possible lorsque le soleil tape, on ouvre les fenêtres en grand. Mais cinq minutes suffisent si vous ne voulez pas perdre tous les degrés emmagasinés !