courtier-immobilier

Combien coûte un courtier immobilier ?

Les frais de courtage immobilier pour un prêt immobilier sont la rémunération d’un service gagnant/gagnant, entre le mandataire et le mandatant. La rémunération du courtier immobilier est donc tarifée en contrepartie de la meilleure offre de crédit immobilier sous réserve d’une réglementation. 

En effet, le prix du courtage immobilier doit être stipulé dans le mandat à signer avec le client, et ne peut être payé qu’après la signature du prêt auprès de l’institution financière. Ces frais sont les honoraires des opérations de courtage pour l’obtention d’un crédit et les avantages d’une négociation bénéfique.

En France, on constate une hausse de la prestation des courtiers immobiliers dans les financements immobiliers, surtout dans les projets d’investissement chez les jeunes. Sachez que le processus n’est pas si sorcier, les frais du courtier immobilier s’estiment environ à 1 % du montant emprunté généralement.

Le mandat avec un courtier immobilier

Quel que soit le type de courtier immobilier que vous sollicitez, courtier en agence, site d’accompagnement ou site de mise en relation, l’objectif est d’avoir le meilleur taux d’emprunt et couvrir tous les frais.

Le tarif proposé par un courtier immobilier doit être transparent selon la loi et décrit dans le mandat signé par les deux camps. Ce document est obligatoire et indique :

  • Qu’il est votre mandataire en tant que courtier immobilier, et vous êtes son mandant.
  • Le montant exact de ses honoraires pour l’analyse et le montage de votre dossier, en euros ou en pourcentage.
  • Les commissions dont il bénéficie auprès de la banque ou l’institution financière.

Il y a des sites spécialisés dans la simulation de prêt et propose un accompagnement après une étude personnalisée sur les frais de courtage.

courtier-immobilier-2

Les types de frais du courtage immobilier

Selon le type de prestataire que vous choisissez, la rémunération du courtier immobilier est à votre charge et peut être tarifée de deux manières différentes :

  • En honoraires forfaitaires, c’est-à-dire, le montant a un taux fixe et indiqué dans le mandat. Vous payez les frais de courtage après la signature du prêt auprès de la banque.
  • En pourcentage du montant emprunté qui est généralement à 1%, chez les courtiers en agence ou indépendants.

Le courtage en agence est entre 1 et 4 % selon le projet immobilier. Dans de nombreux cas, le montant du courtage en crédit est plafonné ou évolue selon l’ampleur du projet. Pour certaines situations particulières, comme les SCI ou les non-résidents, le pourcentage des frais de courtage est à 2 % du montant emprunté, en moyenne.

 La rémunération d’un courtier immobilier est négociable

En effet, demander la prestation d’un bon courtier en prêt immobilier a pour objectif de réduire le remboursement de l’emprunt, à hauteur de 0,2 à 0,6 % du crédit. Ce gain couvre largement les honoraires du courtier immobilier.

En France, on a tendance à solliciter le service d’un courtier en agence pour négocier les frais de courtage en échange d’un accompagnement jusqu’à l’aboutissement du projet.

Pourtant, si vous souhaitez avoir un dossier en béton pour votre prêt, il est plus judicieux de passer par les services d’un courtier classique. Il vous octroie la meilleure banque, le meilleur dossier, le meilleur taux de prêt ainsi que les meilleures conditions d’emprunt selon les opérations de la banque.