L'immobilier va-t-il baisser en 2023

L’immobilier va-t-il baisser en 2023?

Au XXIe siècle, l’immobilier est incontestablement un des secteurs les plus prospères. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle plusieurs investisseurs s’y vouent, car c’est un placement à la fois constant et sûr. Cependant, depuis un certain temps, l’immobilier rencontre une certaine stagnation, poussant à se demander si dans les années à venir, notamment en 2023, il aura toujours autant de valeur. Alors, l’immobilier va-t-il baisser en 2023? Cet article pourrait répondre à cette question.

L’immobilier est un secteur prometteur et rentable

Si aujourd’hui, les riches hommes d’affaires s’investissent dans l’immobilier, c’est parce que c’est un secteur qui offre plusieurs avantages. En effet, c’est avant tout un investissement rentable. En termes d’immobilier, durant ces décennies, les fortes demandes ont continué d’augmenter. Il n’est plus à expliquer que tout le monde recherche un endroit pour faire ses activités ou encore se loger. De ce fait, se lancer dans le secteur de l’immobilier permet de garantir un rendement stable. De même, à l’inverse des meubles, au fil du temps, l’immobilier prend de la valeur. Si par exemple, aujourd’hui, vous achetez une maison à 300 000 €, après une dizaine d’années, sa valeur va doubler, voire même tripler. Il est donc possible d’en tirer un bon profit.

L’immobilier est également un investissement durable, à savoir fixe et qui demeure dans le temps, contrairement à une voiture ou autres éléments meubles. Autrement dit, il garantit un profit à long terme. De plus, les dépenses d’entretien qu’il occasionne sont souvent basses par rapport aux profits qu’il offre.

Il est également à savoir qu’il est possible d’exploiter l’immobilier de nombreuses façons, notamment en le louant à des commerciaux ou à des résidents. Il est également possible de le revendre, en fonction de votre convenance, à un prix plus élevé. Aussi, le secteur de l’immobilier permet de créer sa propre entreprise dans le domaine.

En 2023, le secteur pourrait connaître une baisse

Durant de nombreuses années, le marché de l’immobilier a toujours connu une croissance importante. Mais depuis 2020, il fait face à une certaine fluctuation. En effet, en 2019, environ 1 190 000 transactions immobilières ont été enregistrées, contre seulement 980 000 transactions en 2020, soit une baisse à valeur de 18 %. En considérant les confinements répétitifs relatifs à la crise sanitaire du COVID-19, c’est une situation totalement compréhensible. Toutefois, les années suivantes, en 2021 et 2022, les chiffres ont évolué avec environ 1 200 000 transactions.

Malgré cette augmentation connue pendant deux ans, en 2023, la situation pourrait connaître une nouvelle dégradation. D’après les analyses des experts, en 2023, les transactions immobilières en France sont évaluées à seulement 950 000.

immobilier de luxe

Les facteurs qui pourraient provoquer cette baisse

L’éventuelle baisse de l’immobilier en 2023 peut s’expliquer à travers de nombreuses raisons, comme entre autres :

Le taux d’inflation

Depuis la pandémie de 2019 et 2020, le quotidien des personnes a beaucoup changé, ce qui a :

  • Provoqué des pénuries sur plusieurs produits
  • Ralenti la productivité au sein des entreprises
  • Diminué les bénéficies au sein de diverses activités

Ces problèmes font qu’aujourd’hui, une certaine crise économique se manifeste. Et lorsqu’il y a « crise », forcément il y a « inflation ». D’après le ministère de l’Économie et de la Finance, en 2023, il faut envisager une inflation de 4,3 %. Par rapport à 2022, qui est de 5,9 % cela est plus ou moins ralenti. Cependant, c’est un chiffre qui demeure très élevé et qui risque d’effrayer la population locale. De plus, il a été constaté que, pendant ces dernières années, le niveau de capacité financière des foyers français a largement diminué.

La hausse du taux de chômage

Depuis la période de la pandémie, plusieurs personnes se sont retrouvées sans emploi. Par conséquent, il y a aujourd’hui une importante hausse de taux de chômage en 2022, soit environ de 7 %. Cela peut impacter négativement sur le marché immobilier. Autrement dit, les demandes vont de plus en plus diminuer.

Un taux d’intérêt plutôt élevé

Pour la majorité des Français, la gestion de l’inflation est déjà très difficile. Il a aussi fallu que pour les prêts immobiliers, les taux d’intérêt augmentent. Si en 2020, le taux d’intérêt pour un remboursement de 15 ans était de 1 % en moyenne, en 2022, il a augmenté à 1,85 %. En 2023, la situation risque encore d’empirer. En effet, le taux pourrait aller jusqu’à 2,80 %. Par conséquent, cela pourrait refroidir les investisseurs à s’aventurer dans le secteur de l’immobilier.

L’augmentation du prix du mètre carré

Face à la diminution de demande, il est évident qu’en 2023, les prix du mètre carré d’un bien immeuble vont encore connaître une hausse. En effet, il y aura une certaine disproportion entre l’offre et la demande. Mais à l’inverse de ce que pourraient croire certaines personnes, cette augmentation ne sera pas vraiment significative pour les grandes villes telles que Paris, avec seulement 1 % de hausse. Ce sera notamment dans les zones les plus accessibles telles que Montpellier, Nice ou Strasbourg que la hausse, estimée à 3 % en moyenne, sera visible.

Malgré tous ces événements, ce ne sera pas d’aussi tôt que le marché immobilier va être en dégradation. Cependant, des diminutions vont être remarquées dans les prochaines années à venir. Ceci dit, il demeure un système permanent et qui assure un excellent rendement. Le plus important est de mettre tout en œuvre pour en acquérir et de le gérer correctement avec le changement du marché.