isolation

Quels financements pour des travaux d’isolation ?

Lorsque vous disposez d’un bâtiment, neuf ou ancien, il est nécessaire que vous fassiez des travaux pour obtenir une meilleure isolation thermique et phonique. C’est une alternative qui permet d’améliorer le confort de votre bien. Cependant, ces travaux de rénovation énergétique sont souvent coûteux et nécessitent de ce fait un budget conséquent. Fort heureusement, il existe plusieurs moyens de financements auxquels vous pouvez recourir pour alléger les dépenses. Quels sont alors les financements pour réaliser des travaux d’isolation ? Focus !

La prime CEE

Il s’agit d’une subvention énergie qui vous permet de réaliser facilement vos travaux d’isolation énergétique. Elle est versée par les fournisseurs aux foyers pour leur permettre d’économiser de l’énergie jusqu’à 50% d’ici à 2050. Il est nécessaire de se renseigner sur les travaux éligible à la prime CEE pour pouvoir en bénéficier. Les autres conditions d’éligibilité sont aussi très importantes. Il s’agit :

  • d’être propriétaire d’un bien ou au moins locataire d’un logement vieux de deux ans minimum ;
  • d’exécuter des travaux éligibles CEE figurants dans la liste du gouvernement ;
  • de faire appel à un expert Reconnu Garant de l’Environnement ;
  • d’effectuer des travaux qui doivent s’intégrer dans l’objectif d’une performance énergétique.

Lors de vos travaux d’isolation, cette subvention va prendre en charge l’achat d’un nouveau chauffage écologique et économique. Avec l’option isolation, il est désormais possible de financer vos combles perdus. Le montant de la prime CEE dépend des critères du logement, des travaux effectués et du pourcentage d’économie énergétique à générer. Les dossiers à fournir sont à déposer auprès de votre fournisseur d’énergie.

financement isolation

MaPrimeRénov’

C’est un dispositif qui est venu en remplacement au crédit d’impôt pour la transition énergétique. Il a pour but de réduire le montant des travaux de rénovation énergétique. MaPrimeRénov’ s’adresse non seulement aux propriétaires ou aux locataires, mais aussi aux personnes en copropriété. Pour cette dernière catégorie, vous pouvez en bénéficier si vos travaux touchent des parties communes de votre résidence. Subventionné par l’Agence Nationale de l’Habitat, ce financement concerne entre autres :

  • l’isolation des murs par l’intérieur ou l’extérieur ;
  • l’isolation des rampants de toitures-terrasses, de toiture et plafonds de combles ;
  • l’isolation des combles perdus et d’un plancher bas ;
  • les audits énergétiques ;
  • la ventilation mécanique simple ou double flux, etc.

Il faut notifier que votre revenu fiscal est pris en compte pour l’octroi de cette prime. Il n’existe pas un montant fixe, car celui-ci oscille en fonction de la nature des travaux. Vous avez tout de même la possibilité de le simuler en utilisant les sites dédiés en ligne. Elle est versée quatre mois après et elle est cumulable avec d’autres financements.

L’éco-prêt à taux zéro

C’est une aide qui est accordée à un propriétaire de bien locatif ou à un collectif de copropriété pour couvrir les opérations de rénovation énergétique. Il concerne à la fois les travaux d’isolation et l’installation des équipements comme : le chauffage écologique, une production d’eau chaude sanitaire en énergie renouvelable et bien d’autres. Pour en bénéficier, un diagnostic de performance énergétique doit être effectué au niveau de vos biens. En effet, vous devez avoir une consommation énergétique annuelle inférieure à 331 kWh/m2. Ainsi, votre gain énergétique doit être de 35% au moins. Le montant de l’éco-ptz oscille entre 7000 et 30 000 €.

Que retenir ?

En résumé, chacun de ces financements a des avantages particuliers qui vous aideront dans votre projet d’isolation thermique. Pour mieux vous décider, utilisez des simulateurs et des comparateurs pour choisir celui qui vous correspond. L’idéal serait de vous tourner vers un financement que vous pouvez cumuler avec d’autres aides à disposition de tous les ménages.