5 conseils pour économiser de l’énergie à la maison

La réduction de la consommation d’énergie dans les bâtiments est un enjeu capital dans la lutte contre le réchauffement climatique. Environ 44 % de l’énergie produite sert au fonctionnement des constructions en France. Pire, le secteur du bâtiment est responsable de 25 % des émissions de CO2 sur le territoire. En effet, la grande majorité de la production énergétique provient de sources non renouvelables. Voilà autant de raisons qui ont poussé les pouvoirs publics à promouvoir la maîtrise de la consommation énergétique dans le parc immobilier.

En tant que propriétaire et même locataire, vous avez la possibilité de diminuer la quantité d’énergie que vous consommez dans votre logement. Vous jouerez ainsi votre rôle dans la lutte écologique et réduirez vos factures d’énergie.

Soumettez votre maison à un audit énergétique

Dans la plupart des cas, nous gaspillons de l’énergie dans les habitations. Cela peut être dû à de nombreux facteurs. Cependant, pour économiser de l’énergie chez vous, vous n’êtes pas tenu de vous priver de chauffage, de climatisation ou d’éclairage. Vous pouvez y arriver sans sacrifier votre confort à l’intérieur. Pensez à faire réaliser un audit énergétique, qui va au-delà du diagnostic de performance énergétique (DPE). Vous vous ferez ainsi une idée des grands postes de consommation d’énergie de la maison.

Vous saurez à quels niveaux se situent les défaillances qui conduiraient au gaspillage énergétique. L’opération se réalise par un professionnel certifié par des organismes compétents. Elle consiste à passer en revue l’ensemble des installations impliquées dans la consommation d’énergie. Après un audit énergétique, vous saurez si votre chauffage est obsolète et doit être remplacé, si l’isolation mérite d’être renforcée…

De façon globale, l’audit, comme le DPE, permet de définir la classe à laquelle appartient votre habitation. Les bâtiments sont en fait catégorisés en 7 classes (A, B, C, D, E, F et G) selon leur niveau de performance énergétique. Pour information, depuis le 1er juillet 2021, le DPE est obligatoire en cas de mise en location d’un bâtiment.

Rénovation énergétique : remplacez les vieux équipements par des modèles récents

Les équipements participant au confort et à l’hygiène à la maison consomment des quantités non négligeables d’énergie. Agissez à ce niveau pour faire des économies d’énergie et réduire vos factures tout en diminuant votre empreinte carbone. Si vous avez soumis votre logement à un audit énergétique, vous devriez savoir les équipements à remplacer.

Le chauffage étant l’un des grands postes de consommation d’énergie, faites attention à sa performance. Avec l’aide d’un plombier chauffagiste, vous pouvez passer à la pompe à chaleur. Ce sera une excellente façon de limiter considérablement l’impact environnemental de votre consommation énergétique. En recourant aux professionnels de la rénovation énergétique, vous pouvez rendre votre logement plus écologique.

L’installation d’une pompe à chaleur air-air ou d’une pompe à chaleur air-eau est une option à envisager pour économiser de l’énergie à la maison. En dehors de l’équipement de chauffage, pensez à remplacer les autres dispositifs gourmands en énergie. Des appareils comme le sèche-linge, la machine à laver et le réfrigérateur consomment assez d’énergie, surtout les vieux modèles. Veuillez les remplacer par des équipements plus récents et appartenant à une meilleure classe énergétique.

plombier chauffagiste changer chaudière

Demandez l’aide d’un chauffagiste sur Lorient si vous devez remplacer votre système de chauffage, chaudière ou autre.

Installez un thermostat programmable

La technologie est à mettre à profit pour faire des économies d’énergie. Nous vous conseillons notamment l’usage d’un thermostat programmable. Conçu pour le paramètrage du confort thermique à l’intérieur, il se relie au système de chauffage. Cela vous permettra non seulement de contrôler, mais aussi de programmer la consommation du chauffage.

Avec un thermostat programmable, vous pouvez maîtriser la quantité d’énergie que consomme votre chaudière sans pour autant réduire votre confort. Avec ce dispositif, vous éviterez de laisser la chaudière allumée pendant plus de temps que nécessaire. Vous pouvez définir les créneaux horaires pendant lesquels le système de chauffage ou de climatisation fonctionnera.

L’utilisation d’un thermostat est utile pour régler la température en fonction de la pièce. La variation des températures au sein du logement permet d’économiser de l’énergie d’autant plus que les besoins ne sont les mêmes dans toutes les pièces. Les thermostats programmables s’adaptent à quasiment tous les systèmes de chauffage (radiateurs électriques, chaudière au gaz, pompe à chaleur, poêle à bois…).

Assurez-vous de l’isolation optimale des portes et fenêtres

Les ouvertures sont susceptibles d’occasionner d’importantes déperditions énergétiques dans une maison. En fonction des matériaux, les portes et fenêtres, même fermées, peuvent favoriser des transferts de températures entre l’intérieur et l’extérieur. De même, des ponts thermiques se retrouvent généralement à ces niveaux. Afin d’économiser de l’énergie chez vous, pensez à faire appel à un spécialiste de l’isolation à qui vous confierez la mission d’évaluer la performance des ouvertures.

Selon son diagnostic, l’artisan peut vous suggérer le remplacement des fenêtres par des modèles à double vitrage par exemple. Signalons que les ponts thermiques sont de petits espaces qui se créent à l’intercession de deux parois. Difficiles à identifier à l’œil nu, ils peuvent être responsables de 40 % des pertes de chaleur dans une maison, d’après l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). Pour supprimer ces trous d’air, la mousse isolante est souvent utilisée par les professionnels.

isolation fenêtre consommation énergétique

Demandez des aides étatiques pour améliorer l’efficacité énergétique

L’État apporte son soutien aux foyers qui effectuent des travaux visant l’amoindrissement de la quantité d’énergie qu’ils consomment. Les aides gouvernementales sont de divers ordres et destinées à différents profils. Certaines sont cumulables avec d’autres. Pour profiter du soutien étatique, élaborez tout un projet permettant de réduire au maximum votre consommation énergétique. Les aides auxquelles vous pouvez prétendre dépendront des travaux effectués et du gain d’énergie obtenu.

Par exemple, vous pouvez demander l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) pour le remplacement d’un système de chauffage traditionnel par une pompe à chaleur, un poêle à granulés de bois… Le montant maximal de ce prêt sans intérêt est souvent de 30 000 euros et le remboursement se fait sur 15 ans. Toutefois, si les travaux de rénovation énergétique comprennent l’installation d’une pompe à chaleur, le montant de l’éco-PTZ peut s’élever jusqu’à 50 000 euros. D’autres aides telles que la TVA à 5,5 %, MaPrimeRénov’, MaPrimeRénov’ Sérénité et la réduction d’impôt Denormandie sont disponibles.