Chemisage de canalisation en plomberie

Tout savoir sur le chemisage de canalisation

Avoir une canalisation défectueuse peut être la source de nombreux problèmes dans un logement. Pour faire face à ce problème, plusieurs solutions peuvent être appliquées. Employé en cas de fuite de canalisation, le chemisage est une technique de réparation de plus en plus pratiquée par les plombiers.

Elle permet en effet de réparer plus efficacement les dommages causés aux tuyaux du réseau d’assainissement de l’eau. Voici ce qu’il faut savoir sur cette méthode de réparation en plomberie.

Chemisage de canalisation en plomberie : de quoi s’agit-il ?

Le chemisage est réalisé lorsqu’une canalisation est détériorée ou présente des défauts tels que les joints défectueux ou des racines d’arbres. Il ne s’agit pas ici d’un simple colmatage de fuite, mais d’une technique qui permet de réparer de façon durable l’alimentation en eau potable. Le chemisage est donc une opération qui permet de réhabiliter de façon durable les fuites qui apparaissent sur les canalisations ayant un diamètre compris entre 15 et 125 cm.

Plus concrètement, le chemisage consiste à introduire dans les canalisations, une chemise pré-imprégnée en usine de résine durcissante. Cette chemise est ensuite plaquée contre la canalisation défectueuse pour être polymérisée à la vapeur ou à partir d’un train de lampe UV. Ce qui garantit l’étanchéité et la restructuration des collecteurs. Une fois la chemise totalement durcie, les branchements sont alors remis en service.

Il s’agit d’une technique qui est généralement utilisée lorsque les canalisations sont non visitables en évacuation (effluents industriels, eaux pluviales, eaux usées, etc.). Le chemisage de canalisation est aussi utilisé dans le cas d’une tuyauterie sous pression. Il est également important de préciser que deux types de chemisage peuvent être proposés. Il peut en effet s’agir d’une part d’un chemisage continu en feutre imprégné de résine polyester, époxy ou vinylester.

D’autre part, le plombier peut également effectuer un chemisage continu en fibres de verre imprégné de résine polyester. En général, ce type de réparation n’entraîne pas de gros travaux. Le chemisage de canalisation peut en effet être effectué sans creuser de sol ou sans faire de démontage.

Comment s’effectue un chemisage de canalisation

Comment s’effectue un chemisage de canalisation ?

Pour commencer, il est nécessaire de rappeler que seul un plombier professionnel est habilité à réaliser la technique de chemisage de canalisation. Autrement, le problème risque d’être beaucoup plus grave qu’une simple fuite des canalisations. Le chemisage de canalisation se réalise en plusieurs étapes.

Avant de commencer cette opération, il est primordial que le professionnel procède à un nettoyage complet de la tuyauterie en défaut. Il doit également veiller à couper l’alimentation d’eau. La prochaine étape de ce travail consiste ensuite à inspecter les endroits endommagés sur les canalisations. L’utilisation d’une caméra endoscopique permet à ce niveau de bien repérer les défauts de tuyauterie.

Cette inspection lui permet de bien appréhender la longueur nécessaire à traiter puis de vérifier l’état général de la surface de la canalisation. Pour réaliser un chemisage, l’état de la surface d’accueil doit être impeccable. Raison pour laquelle le professionnel réalise souvent un fraisage de la surface ou un curage haute pression. Une fois ces opérations effectuées, le plombier procède maintenant au chemisage proprement dit.

Comme souligné plus haut, cette opération consiste en deux étapes essentielles, à savoir l’imprégnation et la polymérisation des résines. Le plombier utilise de la résine pour imprégner la gaine à installer contre la paroi. Cette gaine est ensuite mise en place dans la tuyauterie par inversion ou par traction. L’installation de la chemise se fait généralement par le moyen des regards de visite installés dans la tuyauterie.

Le plombier utilise ensuite un manchon pour installer la chemise dans la tuyauterie. Vient ensuite l’étape de la polymérisation qui est réalisée à chaud grâce à une résistance électrique ou à l’aide de vapeur ou de la circulation d’eau chaude.