comment-sauver-un-zamioculcas

Comment sauver un zamioculcas ?

Les plantes grasses ainsi que les plantes vertes sont souvent utilisées pour de la décoration d’intérieur. Aujourd’hui, le zamioculcas est une plante verte appréciée pour sa solidité et sa facilité d’entretien. En effet, la réserve d’eau contenue dans ses tiges et son aspect lubrifié en font une plante parfaite pour aménager un salon ou un bureau.

Malheureusement, comme toutes les plantes, la Zamioculcas zamiifolia de son nom latin n’est pas invincible et peut être malade. Les maladies de cette plante sont généralement dues à un surplus d’arrosage mais pas uniquement et de ce fait, voici, deux cas de figure. On va voir ensemble comment sauver un zamioculcas.

Cas 1 : Amas cotonneux sous les feuilles

L’un des pires ennemis de ces plantes vertes est la cochenille et la zamioculcas ne déroge pas à la règle. En effet, les cochenilles farineuses se développent particulièrement bien dans les environnements avec de la chaleur et de l’humidité ambiante, ce qui correspond parfaitement au cadre de la maison. Ces parasites s’installent sur les tiges et les feuilles de la plante dans le but de se nourrir de la sève de cette dernière. Elles sont repérables assez facilement puisqu’elles déposent un amas blanc qui ressemble à un duvet et qui a pour but de protéger les œufs pondus des prédateurs.

Concrètement, le danger pour la plante est qu’elles vont à terme l’affaiblir en puisant dans les réserves de sève. Toujours au bout d’un certain temps, ces parasites vont finalement diminuer le développement de la plante, voire condamner cette dernière si elle ne reçoit pas les soins nécessaires pour sa croissance.

Maintenant qu’on a vu qu’il était important de traiter ces parasites rapidement pour ne pas abîmer votre plante sur le long terme et ne pas favoriser le développement des cochenilles, on va exposer quelques remèdes et astuces pour s’en prémunir. 

Comme pour tous les traitements, il en existe des 100% bios et naturels qui fonctionnent depuis un moment et qu’on va privilégier pour le bien-être de la plante et de la terre.

  • 1er traitement : 1 cuillère à café de savon noir, 1 cuillère à café d’alcool à 90°, 1 cuillère à café d’huile végétale et 1 litre d’eau. Une fois la recette réalisée, on applique cela 2 fois par semaine avec un vaporisateur.
  • 2eme traitement : utiliser simplement de l’eau savonneuse soit à vaporiser avec un spray, soit imbibé sur un chiffon pour ensuite l’appliquer sur les feuilles. 

Évidemment, d’autres astuces et produits existent et ces deux astuces ne sont pas les seules et uniques solutions pour sauver la plante. Si les problèmes persistent ou que la cochenilles se propage, utilise du purin d’orties ou en dernier recours des produits anti-cochenilles du commerce

Cas 2 : Les feuilles jaunes : Trop arrosé ou pas assez arrosé

La zamioculcas est une plante résistante mais comme de nombreuses plantes, elle est sensible à l’arrosage. Il est parfois compliqué de trouver le juste milieu pour le bon épanouissement de la plante. Comme on s’en doute, il y a deux cas : 

La plante est sujette à un surplus d’eau

Dans ce cas, il faut arrêter d’arroser immédiatement la plante et prélever toutes les feuilles qui ont commencé à jaunir, voire noircir. Lorsque la plante reçoit trop d’eau et qu’elle n’est pas capable de l’absorber, le surplus va stagner en bas du pot et malheureusement, les racines vont baigner à l’intérieur. Le fait d’avoir les racines dans l’eau va accélérer le processus de pourriture des racines et finir par atteindre la plante entière.

Si cela arrive, comme dis précédemment, il faut stopper les arrosages pendant 2 semaines et nettoyer la plante. Pour procéder à un nettoyage de la plante, on peut l’enlever du pot pour atteindre les racines et à ce moment-là, on peut couper celles qui sont atteintes par la maladie. Ensuite, lors du rempotage, si ce n’est pas déjà fait, on intègre des billes d’argiles. Ces billes vont protéger les racines et faire en sorte qu’elles ne soient pas en contact direct avec l’eau située au fond du pot qui pourrait stagner. 

La plante n’a pas assez d’eau

Si l’arrosage n’est pas assez fréquent et que le substrat est très sec, on optera pour un bain d’eau. En effet, le manque d’eau est également une raison du jaunissement des feuilles mais on peut se rassurer car cela est facilement récupérable.

Pour y remédier, il faut prendre son pot et l’installer dans une petite bassine avec de l’eau. Il faut privilégier une eau claire et non calcaire pour donner un maximum de micronutriments à la plante. Ensuite, avec l’aide d’un vaporisateur, on met de temps en temps de l’eau sur le feuillage pour le garder humide.