Diagnostiqueur immobilier

Diagnostiqueur immobilier : Rôle, Législation et prix

Aujourd’hui, dans le cadre d’une transaction immobilière, que ce soit pour une vente ou une mise en location, le propriétaire doit obligatoirement faire effectuer un diagnostic technique à son bien et remettre un dossier de DDT. Ces derniers ont pour objectif de vérifier la conformité des biens immobiliers et de sécuriser ces derniers pour les prochains locataires.

Avec un diagnostiqueur immobilier expert, il vous sera possible d’avoir une assistance afin de démontrer l’état général de votre bien jusqu’aux moindres détails. Aiga vous présente aujourd’hui toutes les informations concernant la profession de diagnostiqueur immobilier et notamment son rôle sur les réglementations immobilières.

Quel est le rôle d’un diagnostiqueur immobilier ?

Spécialiste des normes qui régissent la construction des logements, le diagnostiqueur immobilier a pour rôle d’exécuter plusieurs tâches : état des lieux, vérification de la situation sanitaire et sécuritaire d’un logement, contrôles et mesures à propos de la présence de certains résidus…

Ce dernier intervient ainsi avant tout achat ou avant toute mise en location d’un logement neuf dans le cadre de la réalisation d’un dossier de diagnostic technique (DDT), dossier qui doit obligatoirement être fourni par le vendeur ou le propriétaire bailleur en cas de vente ou de location d’un immeuble bâti. Pour plus de précisions, voici les diagnostics immobiliers obligatoires :

  • Le diagnostic des termites ;
  • Le diagnostic de l’électricité ;
  • Le diagnostic du gaz ;
  • Le diagnostic du plomb ;
  • Le diagnostic des risques de pollution.

Par la suite, le diagnostic immobilier effectué par le diagnostiqueur permettra d’assurer la sécurité des futurs locataires, du bien ainsi que de l’environnement. Évoluant régulièrement, ces réglementations immobilières ont pour objectif de remettre en état les nombreux éléments qui constituent le diagnostic immobilier, dans l’objectif que les transactions immobilières se déroulent au mieux.

Métier indispensable au secteur de l’immobilier, le diagnostiqueur se doit ainsi de respecter les normes obligatoires réglementant un logement à vendre ou à louer.

rôle d’un diagnostiqueur immobilier

Quelles sont ses obligations ?

Comme pour tout métier, le diagnostiqueur immobilier doit faire face à plusieurs obligations qui régissent sa profession. En effet, dans l’objectif d’obtenir des diagnostics immobiliers efficaces et qui respectent les différentes normes en vigueur, quelques critères sont à respecter afin de prétendre au droit d’exercer en tant que diagnostiqueur immobilier :

  • Posséder une certification : après de nombreuses alertes à la fraude, il est désormais obligatoire au diagnostiqueur d’avoir effectué une formation professionnelle dans ce domaine.
  • Être indépendant et impartial : le diagnostiqueur doit être indépendant. Il ne doit pas être lié à une entreprise ou à un organisme exerçant une activité connexe : bailleurs, agences immobilières ou des professionnels de la rénovation.
  • Fournir une attestation sur l’honneur : le diagnostiqueur se doit de présenter à ses clients une attestation sur l’honneur avant la prestation et ainsi qu’une copie qui doit figurer dans les dossiers remis à la clientèle.
  • Le dossier DPE : ce dernier recueille le diagnostic concernant la performance énergétique d’un logement ou d’un bâtiment et évaluant son impact en termes d’émission de gaz à effet de serre.
  • Posséder les équipements adéquats : afin de respecter les règles de sécurité lors du diagnostic immobilier, le diagnostiqueur se doit d’avoir en sa possession un appareil à fluorescence X pour le diagnostic plomb ou pour faire des prélèvements amiante avec un masque et une combinaison entière.

Avec de nombreuses obligations, le diagnostiqueur immobilier se doit de respecter les diverses normes en vigueur, autant pour son diagnostic que pour son statut professionnel. Il est donc essentiel de bien se renseigner en amont lorsque vous faites appel à un diagnostiqueur que celui-ci respecte bien les multiples aménagements prévus par la loi.

Pourquoi faire appel à un diagnostiqueur immobilier ?

Aujourd’hui, pour tous les propriétaires souhaitant louer leur bien ou le vendre, un diagnostic immobilier est obligatoire afin de ne pas être en litige avec le futur locataire ou le futur acheteur. Il y a deux diagnostics que tous les professionnels vont vous proposer : l’état des risques et la performance énergétique.

Par la suite, on retrouve le diagnostic plomb pour un bien construit avant 1949 et le diagnostic amiante, pour tout bien construit avant 1997. Toutefois, veillez à bien vérifier la certification du diagnostiqueur auquel vous faites appel. En effet, le professionnel se doit d’être certifié par un organisme agréé par le COFRAC. Ce certificat est délivré pour une durée de 5 ans et le diagnostiqueur se doit d’être inscrit au Registre du Commerce et des Sociétés.

faire appel à un diagnostiqueur immobilier

Le diagnostiqueur engage alors sa responsabilité et donne un avis technique dans un rapport officiel. Vous serez ainsi protégé dans le cas d’une procédure ou d’un litige. De plus, le professionnel grâce à ses multiples connaissances acquises, saura vous fournir un diagnostic précis et impartial.

Ce dernier pourra vous réaliser une expertise immobilière complète grâce à son savoir-faire lors de ses précédentes expériences et grâce à sa formation. Pour effectuer vos diagnostics obligatoires, il est donc indispensable de faire appel à des diagnostiqueurs certifiés et disposant d’une assurance professionnelle. Dans le cas inverse, la mise en vente ou en location peut être considérée comme étant défaillante, car le loyer doit être adapté en fonction de l’état du diagnostic.

Quels prix pour un diagnostiqueur immobilier ?

Les prix des diagnostiqueurs sur le marché français sont, aujourd’hui, très variés. En effet, le professionnel fixe le prix de ses prestations librement selon les différentes tâches auxquelles il devra faire face. La plupart des propriétaires, lors de la vente d’un bien immobilier ou d’une mise en location, cherchent à obtenir des prestations à faible coût. De ce fait, lorsque vient le moment de faire réaliser des diagnostics immobiliers, nombreux sont ceux qui souhaitent opter pour des tarifs toujours plus avantageux.

Entre équilibre et rentabilité, les diagnostiqueurs indépendants peuvent mettre en place leur propre tarification. De plus, ces derniers doivent souscrire à une responsabilité civile professionnelle à une hauteur approximative de 300 000 euros par sinistre et 500 000 euros par an, qui s’ajoutent aux tarifs de leurs prestations.

Néanmoins, afin d’éviter les excès, plusieurs tranches de prix permettent d’obtenir un montant approximatif concernant le budget que représente un diagnostic immobilier. Aujourd’hui, on estime que le prix du diagnostic amiante varie entre 70 € pour un studio à 150 € pour une maison. Le diagnostic plomb s’oriente à son tour entre 90 € et 300 € pour un plus grand espace. En ce qui concerne le diagnostic termites, la fourchette de prix se positionne autour de 70 € à 200 €. Faire diagnostiquer les installations électriques revient de 60 € à 110 € et peut aller de 135 € à 180 € dans le cas de plusieurs pièces.

En règle générale, c’est le propriétaire actuel du bien immobilier qui doit s’acquitter de la somme nécessaire afin que le DPE soit réalisé. Ainsi, dans l’objectif d’avoir un diagnostic impartial et qui respecte les nombreuses réglementations immobilières, il est nécessaire de faire appel à un diagnostiqueur certifié par un organisme accrédité. C’est, par ailleurs, la principale raison pour laquelle il ne doit exister aucun lien capable de remettre en cause cette impartialité avec le propriétaire du bien ou avec personne extérieure chargée de le représenter.