L'assurance loyer impayé : la garantie indispensable pour les propriétaires

L’assurance loyer impayé : la garantie indispensable pour les propriétaires

La garantie loyers impayés, appelée aussi GLI, est incluse dans le contrat de l’assurance multirisque habitation. Elle donne la possibilité aux propriétaires de toucher une indemnisation en cas de non-paiement de loyers. Elle permet donc d’éviter une perte de revenus lorsqu’il y a défaut de paiement de la part du locataire. De plus, en souscrivant cette assurance, vous allégez considérablement les conditions d’attributions d’un logement pour les locataires. 

Une assurance qui vous évite des problèmes financiers

L’assurance loyers impayés vous couvrira en cas de loyers non perçus. Vous serez couvert pour vos loyers impayés, mais aussi en cas de détériorations du bien. Vous bénéficierez également d’une protection juridique loin d’être négligeable. Les frais de contentieux, expulsion, déménagement et garde-meuble seront pris en charge dans leur intégralité. Comme vous le savez, être propriétaire peut, parfois, vous causer des problèmes, notamment en cas de non-paiement de loyers. Cela survient assez fréquemment, alors, même si l’assurance loyer impayé est facultative, mieux vaut anticiper. En effet, votre locataire peut être injoignable, avoir du retard dans ses paiements, ce qui impacterait directement votre budget. D’après des études, le taux des loyers impayés est estimé entre 2 et 3 % en France. En tant que propriétaire, vous avez un crédit à rembourser, alors, en cas de non-paiement de loyer, vous vous enfoncerez dans un gouffre financier conséquent. Pour être certain de jouir d’une bonne protection, cette assurance vous permettra de devancer les problèmes. 

La caution : un élément essentiel

Quoi qu’il en soit, avant de souscrire à l’assurance loyer impayé, vous devez prendre certaines précautions en ce qui concerne votre futur locataire dans le but de minimiser les risques. Vous devez, par conséquent, bien le choisir. Vérifiez avec minutie son dossier et la véracité des documents fournis. Demandez-lui une caution qui vous permettra de payer les dettes locatives, notamment les impayés et les réparations en cas de dégradation du logement… Grâce à elle, votre locataire sera poussé à se montrer plus vigilant sur le paiement des loyers ainsi que sur l’entretien du bien. Les impayés de loyers sont un risque à prendre en tant que propriétaire, mais en souscrivant une assurance loyers impayés, vous les limiterez. 

Quelques critères clés à ne pas négliger avant de souscrire

Pour souscrire une GLI, vous devez prendre en compte son tarif qui est lié à deux critères : 

Le niveau de garantie :  

Tous les contrats ne présentent pas les mêmes garanties, c’est la raison pour laquelle vous devez les comparer avec attention. Vous pourrez bénéficier d’un contrat proposant :

  • le recouvrement total des loyers impayés,
  • le remboursement des frais de la remise en état suite à des dégradations,
  • l’indemnisation des coûts liés à des procédures judiciaires pour non-paiement de loyer.

Ces garanties vous feront profiter d’une meilleure protection. Toutefois, si vous cumulez toutes ces propositions, le prix de votre cotisation augmentera de manière conséquente. Il faut alors, bien déterminer vos priorités. 

Le montant du loyer

Effectivement, le montant du loyer est un point déterminant. La cotisation mensuelle est reliée au loyer payé par le locataire. Les tarifs peuvent varier entre 2 et 4,5 % du montant du loyer pour un seul logement. Cependant, les cotisations peuvent baisser si vous souscrivez un contrat groupé protégeant plusieurs de vos logements. Il faudra compter entre 1,5 et 3 %.