Normes de branchement de chauffe-eau électrique

Un chauffe-eau électrique est un équipement domestique servant à chauffer de l'eau. Il fonctionne grâce à une résistance tout en assurant la sécurité et un meilleur confort d'utilisation. Cependant, son installation requiert certaines compétences, mais aussi certaines connaissances relatives à la législation en vigueur. Il est donc essentiel de connaître les normes relatives à son branchement. Voici les principales règles à respecter pour procéder à l'installation du matériel.

La norme NF électricité

La réglementation est un indicateur pour s'assurer de la qualité de l'appareil de chauffage. À cet effet, il est important de savoir que le marquage CE est obligatoire pour tout type d'appareil de ce genre. Un type ne comportant pas une telle norme n'est sûrement pas qualitatif.

La réglementation en ce qui concerne ces appareils repose sur différents critères. Elle se présente à la fois au niveau national et continental. Elle permet de mieux orienter le choix au moment de l'achat.

Afin de bénéficier des garanties, les appareils font l'objet d'un test effectué par les organismes de vérification. C'est suite à ce contrôle qu'ils bénéficient des différentes certifications qui régissent leur fiabilité. Les différents tests consistent à vérifier les précautions liées à leur usage ainsi que leur capacité de rendement.

Il faut noter que le branchement chauffe eau electrique sans contacteur jour nuit nécessite deux normes sont à considérer. Il s'agit de la norme NF électricité et NF électricité performance. La norme NF Électricité est d'ordre national et garantit une installation électrique sécurisée et conforme aux exigences étatiques.

Aussi, elle se rassure que l'outil possède une résistance mécanique adaptée et correspondant à son usage. De la même manière, elle rassure l'utilisateur de la meilleure qualité des composants du matériel. Ces derniers contribuent bien évidemment à son bon fonctionnement.

La norme NF électricité performance

Cette norme est d'origine française et offre une garantie inégalable quant au branchement d'un tel objet. Elle n'affecte en aucune façon les performances du chauffe-eau électrique. L'utilisateur ne tire pas vraiment d'avantage de l'utilisation du chauffe-eau quand ce dernier n'est pas certifié NF électricité.

Cette règle permet de réaliser un branchement qualitatif offrant des performances optimales. Il s'agit d'un facteur non négligeable qui est à considérer dans le cadre d'une sécurité d'usage.

Par ailleurs, la plus haute catégorie de norme, appelée deux étoiles, indique une limite de taux d'entartage. Il peut être plus ou moins rapide selon la zone géographique. Cette norme permet également une gestion plus précise de la température grâce à un thermostat. Un voyant de chauffe est donc annexé à l'appareil à cet effet.

Par ailleurs, cette réglementation donne accès à une anode dite permanente qui ne nécessite pas d'être changée. Toutefois, l'utilisateur doit respecter un coefficient V40 pour son bon fonctionnement. Il s'agit du volume d'eau chaude mitigé à 40 °C. Ce dernier permet de comparer la composition de deux chauffe-eau différents pour une même production. Naturellement, le plus recommandé est celui ayant une consommation d'énergie réduite.

La norme NF C 15-100

L'utilisation d'un chauffe-eau électrique expose à de nombreux risques. Il s'agit notamment des fuites et l'éclatement de la cuve. C'est la raison pour laquelle il existe une réglementation spécifique en matière de branchement. En effet, il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel pour procéder à celui-ci.

L'une des normes les plus connues est la NF C 15-100. Elle liste toutes les recommandations d'usage et de branchement de l'objet. Cela se fait dans le but de suivre et garantir la sécurité des populations.

Cette norme établit également l'obligation de brancher le matériel dans une pièce non exposée au gel. Il faut procéder au raccordement électrique du chauffe-eau dans une prise de terre. De même, il faut le protéger contre la foudre. Il est primordial de protéger les individus grâce aux recommandations inscrites sur le réseau électrique.

Il s'agit plus précisément du nombre d'interrupteurs différentiels et la répartition du circuit. Suite aux recommandations liées à l'installation, il est nécessaire de maintenir une distance de 60 centimètres entre la baignoire et l'appareil. Aussi, il est primordial d'avoir permanement accès à l'outil concerné. Cela permet d'être certain qu'il ne rencontre pas de dégâts.

Par ailleurs, en cas d'installation dans un plafond, il faut positionner un bac de rétention sous l'outil. Il faut aussi le connecter au réseau des eaux usées. Le raccordement au tuyau semi-rigide en polyéthylène ne peut s'effectuer pour la sortie directe d'eau chaude. Il en est de même pour les raccords en laiton.

La norme NF C73-222 et RT-2020

Ces certifications sont réservées pour des modèles particuliers. Ceux-ci ont généralement une contenance allant de 75 à 400 litres. Ces modèles de chauffe-eau peuvent être placés à n'importe quel endroit. Ils doivent cependant se trouver dans un espace d'au moins 20 mètres cubes pour fonctionner.

La NF C 73-222 indique entre autres les recommandations obligatoires pour le fonctionnement de l'appareil. Il s'agit notamment de la mise à terre, l'installation du parafoudre s'il n'est pas présent, etc.

Quant à la norme RT-2020, elle impose les règles de construction et d'équipement eco-responsables. En effet, les consommations d'énergie doivent être inférieures à 100 kWh/m2. Cela inclut aussi les consommations liées à la production d'eau chaude.