Aller au contenu

Plomberie : les différents types de chauffe-eau

L’origine du chauffe-eau remonte au XXe siècle, plus précisément en 1915. À l’époque, l’appareil fonctionnait uniquement avec du gaz de chauffage. Au fil des années, les innovations se sont succédé et plusieurs modèles ont fini par voir le jour. Les améliorations apportées à l’équipement ont été en grande partie motivées par des soucis d’économie d’énergie et par diverses autres raisons liées aux enjeux environnementaux, ainsi qu’aux besoins des foyers modernes. Pour installer un chauffe-eau dans votre nouvelle maison ou pour rénover les installations de votre ancien logement, vous devez donc vous familiariser avec les différents modèles commercialisés afin de guider votre choix.

Le chauffe-eau thermodynamique

Ce chauffe-eau est constitué d’un ballon d’eau chaude, ainsi que d’une pompe à chaleur qui fonctionne en partie grâce à l’électricité. Les différentes versions de chauffe-eau thermodynamique disponibles sur le marché sont classées selon deux catégories. On retrouve tout d’abord le chauffe-eau thermodynamique composé d’une pompe à chaleur aérothermique. Ce modèle, qui est le plus répandu, fonctionne à base d’un principe consistant à récupérer puis à transformer les calories de l’air.

Il existe ensuite le chauffe-eau thermodynamique équipé d’une pompe à chaleur géothermique. Cette version récupère l’énergie emmagasinée dans le sol à l’aide de capteurs enterrés. Enfin, on a le modèle doté d’une pompe à chaleur héliothermique qui fonctionne grâce à l’énergie solaire recueillie à l’aide de panneaux photovoltaïques. Pour assurer pleinement sa fonction, le chauffe-eau thermodynamique composé d’une pompe à chaleur aérothermique possède un ventilateur intégré. C’est cet élément indispensable qui lui permet de capter l’air avant d’en extraire les calories qui seront utilisées pour chauffer le liquide caloporteur.

L’efficacité du chauffe-eau thermodynamique équipé de pompe à chaleur aérothermique dépend de certains facteurs. Pour bien fonctionner, la pompe à chaleur de ce modèle très répandu doit être installée dans un espace d’au moins 10 m² et exposé à une température adéquate. Le dispositif est donc plus adapté aux maisons individuelles qui disposent d’une cave, d’une buanderie, d’un cellier ou de n’importe quelle autre pièce qui convient aux critères requis pour accueillir l’appareil. Afin de pérenniser l’efficacité de ce type de chauffe-eau thermodynamique, il est nécessaire de confier son installation à des experts tels que Plomberie Andre ou tout autre professionnel du chauffage qui a beaucoup d’expérience dans le domaine.

Quel que soit le modèle, le chauffe-eau thermodynamique peut aider à faire de nombreuses économies par rapport au chauffe-eau classique, comme le précise l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). Il donne également aux utilisateurs la possibilité de programmer le système en fonction de la composition de leur foyer et de leurs habitudes de consommation. Grâce à cette fonctionnalité, l’appareil ne reste pas continuellement allumé et alterne entre des cycles marche/arrêt.

chauffagiste chauffe-eau plomberie

Plomberie : le chauffe-eau électrique

Il fait partie des types de chauffe-eau les plus utilisés dans les foyers français. Il est lui aussi subdivisé en deux variantes qui possèdent chacune des fonctionnalités spécifiques.

Le chauffe-eau électrique instantané

Ce modèle de chauffe-eau électrique ne produit l’eau chaude qu’à la demande. Par conséquent, le liquide n’est pas stocké dans l’appareil. Il ne s’obtient qu’au moment où le dispositif est mis en marche. Ce mode de fonctionnement est possible grâce à l’intervention d’une résistance qui augmente la température de l’eau pendant son passage dans le dispositif. La puissance requise pour maintenir l’équipement en état de marche est conséquente, c’est pourquoi il est important de l’accorder à une alimentation électrique adéquate. Le chauffe-eau électrique instantané est disponible à des prix très abordables. C’est par ailleurs l’une des raisons qui expliquent sa popularité.

Pour vous procurer cet appareil, il vous faudra prévoir un montant compris entre 150 et 500 euros. Un autre avantage du chauffe-eau électrique instantané est son excellente durabilité. L’appareil peut servir pendant plus d’une dizaine d’années sans avoir obligatoirement besoin de travaux de réparation et de remplacement. Il est toutefois nécessaire d’effectuer par moment un entretien préventif afin de protéger le dispositif contre les éventuels risques de dysfonctionnement. Ce modèle représente l’option idéale pour les petits logements abritant un ou deux résidents, car il n’est pas conçu pour fournir de l’eau chaude sanitaire en grande quantité.

Le chauffe-eau électrique à accumulation

Également connue sous l’appellation de « ballon d’eau chaude », cette version de chauffe-eau électrique est équipée d’une cuve dédiée au stockage de l’eau. Le liquide reste constamment chauffé grâce à une résistance et peut donc alimenter toute l’habitation avec plus de rapidité. Outre le fait d’être accessible à un prix raisonnable, le chauffe-eau électrique à accumulation nécessite une faible quantité d’énergie.

Selon le nombre de personnes qui vivent dans le logement, vous pouvez opter pour une cuve avec une capacité pouvant aller jusqu’à 3 000 litres. Le chauffe-eau électrique à accumulation peut cependant s’avérer encombrant, compte tenu de son gabarit. Étant donné que ce modèle est doté d’un réservoir qui stocke l’eau, les utilisateurs doivent aussi prévoir un entretien régulier. C’est la seule solution pour limiter l’entartrage du récipient et éviter des fuites dues à un éventuel percement de la cuve.

différents types chauffe-eau

Le chauffe-eau solaire

À l’instar des autres types de chauffe-eau, le chauffe-eau solaire est constitué de plusieurs éléments qui régissent son fonctionnement. Parmi ses principaux composants, on retrouve notamment le ballon de stockage et les capteurs solaires photovoltaïques. Le chauffe-eau solaire a pour rôle d’attirer l’énergie du soleil à l’aide de panneaux pour ensuite les transformer en chaleur. Celle-ci est transmise au tube du circuit hydraulique déjà rempli de liquide caloporteur.

Le liquide ainsi stocké est chauffé avant de circuler jusqu’au ballon de façon naturelle ou avec l’aide d’une pompe. Il passe par l’échangeur thermique qui traverse le ballon et transmet donc sa chaleur à l’eau contenue dans le réservoir. Une fois qu’il est refroidi, le liquide caloporteur est renvoyé vers les panneaux qui se chargent d’augmenter à nouveau sa température. C’est la répétition de ce processus qui permet de maintenir l’eau toujours chaude. Le dispositif se met en pause dans la nuit, mais le ballon arrive quand même à conserver la température de l’eau plusieurs heures après l’arrêt de l’appareil. Ce type de chauffe-eau est habituellement secondé d’un système de secours dont le but est de remédier au manque de soleil, surtout pendant l’hiver.

Bien qu’il ne soit pas le type de chauffe-eau le plus utilisé dans les foyers français, il offre de nombreux avantages non négligeables. Le premier atout de cet appareil ingénieux est qu’il fonctionne grâce au soleil. Il donne alors accès à une source d’énergie qui est inépuisable en plus d’être écologique. Avec le chauffe-eau solaire, les utilisateurs contribuent ainsi à la diminution des émissions de CO². Le processus de collecte de radiation solaire mené par l’appareil ne propage pas d’agents polluants dans l’environnement.

De plus, le chauffe-eau solaire favorise la préservation des énergies fossiles, contrairement aux autres modèles dont le fonctionnement dépend entièrement de l’électricité. Le recours au chauffe-eau solaire permet à un foyer d’économiser sur sa facture d’électricité. Ces économies peuvent encore augmenter si le logement est équipé en complément d’un chauffage au sol. Le chauffe-eau solaire impressionne par ailleurs par sa remarquable durabilité. Il ne nécessite que très peu d’entretien, ce qui vous évitera donc de recourir fréquemment à des services de maintenance. Le dispositif met également ses utilisateurs à l’abri de réparations régulières et des dépenses qui en découlent, étant donné qu’il est fabriqué pour fonctionner en restant autonome pendant au moins 20 ans.