Obtenez des aides pour isoler votre maison

Le budget nécessaire pour l’isolation d’une maison est souvent élevé. Pour vous accompagner dans la réalisation des travaux nécessaires, il existe cependant des aides financières mises en place par le gouvernement français, les collectivités et certains acteurs du secteur privé. Quelles sont ces différentes aides pour l’isolation thermique de votre maison ? Comment bénéficier de ces aides ? À qui devez-vous faire appel pour la réalisation des travaux d’isolation ?

Refaites l’isolation de votre maison avec MaPrimeRénov’

Créée en 2020, MaPrimeRénov’ est une aide de l’État qui finance les travaux de rénovation énergétique dans les foyers. Elle remplace le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et est gérée par l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Elle est cumulable à d’autres subventions pour la rénovation énergétique.

Avantages de l’isolation avec l’aide de la PrimeRénov’

Le dispositif de la PrimeRénov’ est un système performant qui vous permet de réaliser d’importantes économies. Cette aide vous évite le stress lié au coût élevé des travaux d’isolation dans votre maison.

De plus, après les travaux de rénovation, les résidences classées A ou B en matière de performance énergétique sont souvent vendues plus cher que celles de la catégorie D. En bénéficiant de la PrimeRénov’ pour la réalisation de vos travaux de rénovation énergétique, vous contribuez également à la préservation de l’environnement.

Comment bénéficier de la PrimeRénov’ ?

La PrimeRénov est accessible à tous les propriétaires, peu importe leur niveau de revenus. Pour en bénéficier, la maison doit être construite depuis au moins 15 ans (seulement 2 ans si vous souhaitez simplement remplacer une chaudière à fioul). De plus, votre habitation doit être une résidence principale occupée pendant au moins 8 mois par an. Pour que votre demande soit valide, vous devez choisir un professionnel de la rénovation qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), comme ceux de isolation-energie-france.com, qui respectent les nouvelles normes énergétiques et de sécurité.

Par ailleurs, la demande de la PrimeRénov’ se fait via un formulaire à remplir en ligne. Cette dernière doit être faite avant d’entamer les travaux de rénovation de votre maison.

Travaux éligibles et montant de MaPrimeRénov’

Différents travaux de rénovation peuvent bénéficier de la PrimeRénov. Il s’agit notamment de l’isolation thermique, de l’audit énergétique, des travaux sur les systèmes de chauffage et de ventilation d’une maison. La valeur de cette prime est déterminée en fonction de vos revenus et du gain écologique après les travaux. Ainsi, plus le niveau de votre revenu est modeste, plus la prime est conséquente. 4 profils ou couleurs ont alors été établis. Pour chaque niveau de revenu, une couleur est attribuée. La couleur bleue désigne les foyers très modestes. La couleur jaune se rapporte aux foyers modestes. À cela, s’ajoutent le profil violet qui correspond aux revenus intermédiaires et le profil rose qui désigne les foyers les plus aisés.

Vous pouvez également avoir des bonus selon la couleur et le type de rénovation fait sur votre bâtiment. Ces derniers sont attribués dans les cas suivants :

  • le logement anciennement classé F ou G sort de l’état de passoire thermique,
  • le bâtiment passe en basse consommation et obtient l’étiquette énergie B ou A,
  • la rénovation énergétique est globale dans un foyer aux revenus intermédiaires ou supérieurs.

Pour connaître votre profil et le niveau d’aide auquel vous avez droit, vous pouvez consulter un simulateur.

L’Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ) pour une rénovation énergétique

L’éco-PTZ est un montant alloué par l’État pour la rénovation énergétique des maisons. Le montant du prêt dépend de l’étendue des travaux à réaliser. En 2022, la valeur maximale de l’éco-PTZ est revue à la hausse et passe à 50 000 euros. Cette aide est octroyée sans condition de ressources. La durée maximale de l’éco-prêt à taux zéro est de 20 ans. Vous pouvez le cumuler avec d’autres aides comme les CEE (Certificats d’économie d’énergie) et les aides des collectivités territoriales.

L’éco-prêt couvre différentes activités de rénovation :

  • l’isolation de la toiture,
  • l’isolation des murs donnant sur l’extérieur,
  • l’isolation des fenêtres et portes qui s’ouvrent sur l’extérieur,
  • l’installation d’un chauffage à énergie renouvelable,
  • la production d’énergie renouvelable…

Les travaux financés par l’éco-PTZ doivent être faits sur les logements achevés depuis 2 ans au moins et être réalisés par une entreprise certifiée RGE. Par ailleurs, pour demander un éco-prêt à taux zéro, vous pouvez vous adresser à une banque ou à un organisme de crédit ayant signé une convention avec le Gouvernement.

Demandez le Chèque énergie pour aider à payer vos travaux

Le chèque énergie est une aide pour le paiement des factures (électricité, gaz) et des travaux énergétiques. Ce type de chèque s’adresse principalement aux ménages modestes. Le montant du chèque est estimé en fonction du revenu fiscal et de la composition du foyer qui en bénéficie. En 2022, le montant est revu à la hausse et est passé de 48 euros à 277 euros. Plus le niveau des revenus est modeste, plus le montant du chèque est élevé.

Pour bénéficier de ce chèque, le revenu fiscal annuel du foyer doit être inférieur ou égal à 10 800 euros par unité de consommation (UC). De plus, vous devez être assujetti au paiement de la taxe d’habitation (même en étant exonéré). Une fois les conditions remplies, l’Agence de services et de paiement vous enverra automatiquement votre chèque énergie (en mars ou avril) par courrier. Toutefois, si vous ne recevez pas votre chèque énergie alors que vous êtes éligible, vous pouvez faire une réclamation auprès du service assistance du chèque énergie.

L’exonération de la taxe foncière pour les travaux d’économies d’énergie

Lorsque vous décidez de faire une rénovation visant à réduire la consommation énergétique dans votre maison, vous pouvez bénéficier de l’exonération de la taxe foncière. Pour en profiter, vous devez être propriétaire du logement rénové, l’occuper ou l’avoir mis en bail. De plus, l’exonération foncière concerne les habitations construites avant 1989. Il faut également réaliser des travaux de rénovation qui ont coûté au moins 10 000 euros dans l’année, ou 15 000 euros sur 3 ans.

L’exonération qui varie entre 50 et 100 % peut s’étaler sur 5 ans. Pour bénéficier de l’exonération de la taxe foncière, vous devez remplir une déclaration et la déposer auprès du centre des finances publiques. La déclaration peut aussi être déposée dans le centre des impôts fonciers de la région où se situe le bien. La déclaration doit comporter tous les éléments permettant d’identifier le bien immobilier concerné, ainsi que la date d’achèvement du logement. De plus, vous devez joindre les justificatifs sur la nature et le montant des dépenses. Votre demande doit être faite dans les 90 jours qui suivent la fin des travaux.

Vous pouvez également vous rapprocher de votre commune ou département pour vous renseigner sur les possibilités d’exonération disponibles dans votre région.

taxes foncières - rénovation énergétique

Bénéficiez d’une TVA à 5,5 % pour les travaux d’isolation

La TVA à 5,5 % est particulièrement destinée aux travaux qui améliorent la qualité énergétique des habitations. Elle concerne les logements construits depuis plus de 2 ans. C’est une aide supplémentaire pour encourager les particuliers à améliorer la performance énergétique des maisons.

Conditions d’éligibilité de la TVA 5,5 %

Pour bénéficier de la réduction de la TVA à 5,5 %, vous devez être propriétaire (syndicats de copropriétaires, bailleurs) ou être une société civile immobilière. Sans condition de ressources, cette TVA s’applique aux travaux et équipements facturés par une entreprise. Cependant, dans le cas où vous achetez vous-même vos matériaux, ils seront soumis au taux normal de 20 %.

L’attestation pour la TVA à 5,5 % en rénovation

L’attestation est obligatoire pour les travaux dont le montant dépasse 300 euros TTC. Vous devez la remplir et la faire signer par les entreprises prestataires. Cela vous permet de bénéficier du taux réduit de 5,5 %. Cette attestation se décline en deux modèles : l’attestation normale et l’attestation simplifiée.

Le modèle d’attestation normale (No1300-SD) est utilisé pour les travaux de rénovation qui affectent les gros œuvres ou les six éléments du second œuvre. L’attestation simplifiée (No1301-SD) est utilisée pour les travaux d’économie d’énergie qui n’affectent aucun des éléments du gros œuvre (poutres, murs) et pas plus de 5 des 6 éléments du second œuvre (cloisons intérieures, installations électriques, système de chauffage).