Plancher chauffant, quels sont les avantages et les inconvénients de l’installer ?

Plancher chauffant, quels sont les avantages et les inconvénients de l’installer ?

Gage de confort absolu, le plancher chauffant connaît un succès fulgurant en France. Ce système de chauffage au sol à basse température est particulièrement efficace, entre autres apprécié pour sa fiabilité et pour sa praticité. Si ses avantages sont toujours vantés, il présente néanmoins quelques inconvénients. Dans la suite, pesons le pour et le contre de l’installation d’un système de chauffage par le sol.

Que faut-il savoir sur l’entretien du plancher chauffant ?

Comme dit en introduction, le plancher chauffant est très fiable. Cependant, il est indispensable de maintenir ses installations régulièrement afin de garantir un excellent fonctionnement. Pour réaliser un entretien de qualité du plancher chauffant, il convient cependant de faire appel à un professionnel. En plus des vérifications sur l’ensemble de vos équipements (chaudière, pompe à chaleur, etc.), il procédera à leur nettoyage complet.

Comment fonctionne un plancher chauffant ?

À l’heure actuelle, le plancher chauffant fonctionne à l’aide de deux technologies :

le chauffage par le sol hydraulique : la chaleur est produite par le passage de l’eau chaude directement dans des tuyaux posés sur la dalle en béton de l’habitation. Recouvrant une partie ou la totalité des pièces, le circuit de tubes est directement relié à la chaudière. Une fois le réseau de tuyaux installé, des panneaux isolants sont posés par-dessus, avant le revêtement de sol ;

le chauffage par sol électrique : il s’agit d’un réseau de câbles qui fonctionne comme une résistance électrique. Lorsque le réseau est traversé par un courant électrique, les câbles chauffent, ce qui produit de la chaleur. Tout comme la technologie précédente, les câbles chauffants sont recouverts de panneaux isolants, puis du revêtement de sol.

Quels sont les avantages du plancher chauffant ?

Le plancher chauffant permet de profiter d’un confort remarquable avec un sol dont la température n’excède pas les 28°C. En plein hiver, c’est un véritable plaisir de marcher pieds nus dans la maison sans ressentir le froid.

Le chauffage au sol a l’avantage d’être particulièrement pratique puisqu’il ne prend aucune place. Il est parfaitement dissimulé sous un revêtement qui peut être une moquette, du parquet ou encore du carrelage. Cette grande compatibilité est un réel atout pour installer ce système dans n’importe quelle pièce.

Le silence… Le plancher chauffant n’émet aucun bruit, encore moins de fumée, de gaz ou de vapeur. Tout se passe discrètement sous le revêtement de sol, sans que l’on ne puisse rien remarquer.

Pour terminer, sachez qu’il existe des systèmes réversibles. En été, le réseau de tubes va produire de la chaleur et en été rafraîchir le sol ! N’est-ce pas génial ? À la place de l’eau chaude qui circule dans le circuit en période hivernale, c’est de l’eau froide qui sera envoyée dans les tuyaux en période estivale.

Quels sont les inconvénients du chauffage au sol ?

Le plancher chauffant nécessite des travaux importants lorsqu’il faut l’installer dans un logement ancien. En effet, il trouve idéalement sa place dans les habitations en cours de construction. Dans le cas d’un logement ancien, il faudra penser à relever le niveau des portes et du revêtement de sol afin de pouvoir poser les câbles chauffants ou les tubes du circuit.

Autre inconvénient du plancher chauffant, c’est son coût élevé. En moyenne, prévoyez 50 à 60 € le mètre carré pour un chauffage au sol électrique. Pour un chauffage au sol hydraulique, le prix passe de 80 à 120 € le mètre carré. Par ailleurs, il faudra éventuellement prévoir des dépenses supplémentaires pour les travaux préparatoires et acquérir l’équipement adapté.

Avec la pose d’un chauffage au sol à eau, on peut économiser en énergie. Par contre, le chauffage au sol électrique est très énergivore. En l’installant, on se retrouve de facto avec une consommation électrique plus élevée.