Poser de panneau en bois sans béton, comment faire

Comment poser des panneaux en bois sans béton ?

Il n’est rien de tel que passer de merveilleux moments de détente sur sa terrasse ou dans son jardin. Cependant, lorsque l’on souhaite bénéficier de plus d’intimité pendant ces moments-là, l’une des solutions les plus pratiques consiste à construire une clôture en bois. En plus d’apporter une touche décorative sans pareille à tout extérieur, cette dernière permet d’être à l’abri des grands vents. Pour construire une palissade en bois, l’on peut simplement enfoncer dans le sol les panneaux (poteaux) ou procéder à un scellement avec du béton. Pour la première méthode qui est également la plus simple, voici comment procéder !

Pose de panneau en bois sans béton : y a-t-il une réglementation à respecter ?

Avant d’entamer la pose du panneau, il faut impérativement faire une déclaration préalable de tableaux auprès de la municipalité de son lieu de résidence.

Il est également important de chercher à connaître les contraintes liées au projet, surtout celles concernant le PLU (plan local d’urbanisme) de sa commune.

Ces exigences sont généralement relatives à la hauteur de la clôture, qu’elle soit en bois ou autre, au type de matériau, aux coloris, etc. Aussi, faut-il s’assurer que l’ouvrage n’excède pas les limites de son terrain.

Pose de panneau en bois sans béton : le matériel nécessaire

Pour poser panneau bois sans beton, il faut disposer d’un certain nombre d’équipements et d’outils.

Les matériaux nécessaires

Pour la construction de la clôture en bois, seront nécessaires :

  • des panneaux en bois ;
  • des poteaux + supports de poteau galvanisés ;
  • un piquet ;
  • untirefonds.

À tous ces équipements, s’ajoutent des vis à bois en inox et des équerres de fixation.

Les outils de travail

Outre les matériaux, la pose de panneau en bois sans béton nécessitera également certains outillages. Il s’agit d’un marteau, d’une perceuse, d’une scie, d’une clé à vis, d’une visseuse, d’un peu de graisse et d’un niveau à bulle.

Pour prendre les mesures, il faudra prévoir un mètre pliant. Si le panneau choisi n’est pas ajouré et que l’on souhaite que la clôture en bois laisse passer la lumière, il faut s’équiper d’une tarière.

Il est possible de s’en servir pour faire de petits trous ronds dans les panneaux. Une pelle sera par ailleurs nécessaire pour creuser la terre afin d’y enfouir les poteaux. C’est sans oublier un cordeau de maçonnerie pour représenter la ligne de pose de ces derniers.

Pose de panneau en bois sans béton : les étapes

La première étape pour construire une cloison en bois consiste à fixer les supports. Pour ce faire, il faut utiliser la perceuse pour réaliser quatre avant-trous dans un premier support.

Il faut enduire ensuite de graisse les pas de vis des tirefonds puis les insérer dans les cavités percées. Se servir enfin de la clé à vis pour visser ces derniers.

Pour la seconde étape, il faut enchâsser le bas d’un poteau dans le support. Il est nécessaire de protéger la partie engagée avec un film ou une bande d’étanchéité. Cette précaution est pour empêcher l’eau de s’y accumuler.

Pour cela, une autre possibilité consiste à se servir d’un lit de pierraille et à insérer un second poteau en suivant la même procédure.

La troisième étape consiste à réaliser un pré-perçage au milieu du poteau afin d’y visser les équerres de fixation. Ces dernières doivent être au nombre de six (06) pour chaque poteau, soit 3 par façade.

Il faut caler ce dernier, de part et d’autre, à l’aide d’un bout de bois, puis vérifier sa verticalité grâce au niveau à bulle.

À présent, c’est le moment de placer un panneau de bois entre les deux poteaux équipés chacun de leurs équerres de fixation. Il faut fixer ces dernières au panneau après avoir ajusté la position de celui-ci par rapport aux sommets ou à la hauteur des poteaux.

Pour finir, il faut visser solidement les poteaux aux supports grâce aux tirefonds. Tout ce qu’il reste à faire désormais, c’est creuser le sol pour implanter vos poteaux.

À l’aide de la pelle, faire des trous de 40 à 50 cm de profondeur au niveau de chaque point d’implantation. Ces derniers doivent avoir été préalablement matérialisés par des piquets repères.

Il faut dégager du sol ces pieux puis y placer les poteaux de bois, avant de refermer les trous une fois les panneaux posés.

Panneau en bois : quel type choisir ?

Les panneaux de bois sont constitués de planches de bois tressées, en persiennes ou en treillis. Ils se déclinent en deux modèles, à savoir les panneaux ajourés et les panneaux occultants.

Si les premiers laissent généralement filtrer la lumière (et aussi les regards indiscrets), les seconds font barrage à toute forme d’indiscrétion. Sur le marché, il est possible d’en trouver avec des motifs et finitions variés.

Pour poser panneau bois sans beton, il faut choisir un modèle selon ses préférences. Toutefois, avant, il est important de s’assurer que celui-ci soit d’une essence de bois ayant une bonne résistance face aux attaques d’insectes et aux champignons. Étant un équipement à installer en extérieur, il faudrait également que l’essence choisie réagisse bien à l’humidité.

Pour cela, les bois de classe 4 ou 5 sont à privilégier. Ces derniers supportent sans problème le contact avec l’eau (douce et/ou salée) et sont imputrescibles.

Il peut arriver que certains subissent un traitement autoclave pour acquérir cette résistance. Les panneaux en bois exotiques sont également adaptés pour ce type de travaux, car cette essence est naturellement de classe 4.