Poser des bordures de jardin sans béton efficacement

Comment poser des bordures sans béton dans le jardin ?

La pose de bordures dans le jardin sans béton est une activité très technique et à la fois assez simple. L'absence de béton fait penser que cela a été fait à l'ancienne. Cette pose commence par le décaissement et finit avec l'étalage gravier. Comment poser des bordures efficacement et sans béton ? Quelles sont les étapes pour poser des bordures de jardin sans beton ?

Les préliminaires de la pose

La phase préliminaire concerne le décaissement et ses étapes.

La notion de décaissement

Le décaissement du sol est une activité d'aménagement de ce dernier dans un jardin. En termes de jardinage, c'est une activité qui consiste à aménager la surface terrestre du jardin dans le but de l'aplanir. Dans un jardin, il est souvent question de débarrasser le sol d'une couche 40 cm au moins surtout à cause des racines. De plus, un espace contenant assez d'arbustes n'est pas propice à la construction ni à la pose de bordures à cause de la mobilité du sol. Un bâtiment érigé sur un sol mobile va s'effondrer à la longue. La masse de terre évacuée du chantier peut servir de remblai après construction. Le besoin de décaissement se ressent surtout sur une surface en pente.

Les étapes de décaissement

Pour commencer le décaissement, il faut faire le piquetage. Ceci consiste à délimiter le périmètre du chantier. Cette étape est très importante pour la reconnaissance des lieux à un niveau du travail. Il est fortement conseillé de s'offrir les compétences d'un géomètre ici.

Après le piquetage, il y a la mise en place des chevrons. À ce niveau, l'objectif est de mettre en place des chevrons pour avoir les repères sur le chantier. Ce niveau marque le début du travail proprement dit. On creuse en profondeur. On enlève la terre et on aplanit le sol.

Ensuite, il faut mettre en place les drains. C'est indispensable surtout quand sous le terrain il y a une source sous la parcelle. Si les drains sont mis en place, l'eau ne jaillit plus pour s'écouler partout. Pour ce faire, il faudra déposer les graviers sur le lit de stabilisation. Ils doivent recouvrir entièrement le fond sur 10 cm. Il faut se servir ensuite d'un film géotextile pour contrer la repousse des racines. Enfin, il faut utiliser la terre évacuée pour faire le remblai et tenir le tout compact.

La pose du géotextile

Le feutre de géotextile est une matière riche en polypropylène imputrescible tissé ou non. Elle est tout à fait écologique et n'a aucun effet toxique sur l'homme et son environnement. Sa résistance et son imperméabilité, facilitent amplement son utilisation dans les jardins. Plus le grammage est important, plus la barrière contre les mauvaises herbes est efficace.

Pour poser le géotextile, il faut, d'abord prévoir une marge confortable en tenant compte des dimensions obtenues à la base. C'est nécessaire qu'il déborde un peu pour couvrir le jardin dans son entièreté. Par la suite, il est possible de le découper avec des ciseaux. Ensuite, il faut répartir le feutre géotextile sur la terre travaillée, tout en le laissant déborder sur les bords.

Si les mesures du géotextile sont insuffisantes, il faut juxtaposer plusieurs morceaux, en les chevauchant sur une largeur d'au moins 20 cm.

Enfin, il y a une possibilité de choisir le type de géotextile selon les éléments qui viendront par-dessus.

La pose de bordures proprement dite

Il faut commencer par disposer les bois pour les cadrer et enfin étaler le gravier.

La disposition des bois et le cadrage.

En premier lieu, il faut commencer par disposer huit bois de paysage pour en faire un carré de 16 pieds de côté. Ensuite, il faut mettre les bois de telle sorte qu'ils se chevauchent entre eux. L'objectif, c'est que l'extrémité de chaque bois soit en contact avec le côté du bois voisin. À la fin, on obtient une extrémité structurale qui est éboutée et une autre qui se chevauche.

Ensuite, il faut passer au cadrage, en tenant compte des dimensions entre les coins diagonalement opposés. Quand les deux mesures diagonales sont égales, le cadre est alors équerré.

De même, il faut faire trois trous d’un demi-pouce au niveau de chaque bois, un à quelques centimètres de chaque extrémité et un au centre. L'étape suivante sera l'introduction d'une barre d’armature n° 4 de 12 pouces de long dans chaque trou pour fixer les bois, à l’aide d’un traîneau à main. Il faut introduire la barre d’armature de manière qu’elle soit au ras ou légèrement sous la surface du bois. L'étape finale consiste en l'étalage du tissu ou du gravier.

L'étalage de gravier

Il faut commencer par lancer légèrement des pelletées de gravier à plusieurs endroits du patio pour fixer davantage la toile du paysage. De la délicatesse est requise à ce niveau pour ne pas déchirer la toile avec vos pieds ou la pelle.

De même, il faut apporter plus de gravier pour faire le plein des endroits dénudés avec une couche peu profonde. L'exercice continue et consiste à ajouter du gravier et à l’étaler avec le râteau jusqu’à ce qu'on atteigne la profondeur souhaitée. De même, penser à lisser le gravier avec le râteau pour que la surface soit plate et de niveau. De préférence, il est conseillé de pulvériser la surface avec un tuyau d’arrosage pour nettoyer le gravier. Le patio est maintenant prêt à l'emploi.