Que faire si votre toit a été abimé suite à une tempête ?

Quelle que soit la saison de l’année, une tempête peut surgir et causer d’énormes dégâts à votre habitation. Votre toiture est la partie la plus susceptible d’être endommagée. Des branches d’arbres peuvent tomber dessus et casser quelques tuiles ou en arracher une grande partie. Quelle que soit l’étendue des dommages, vous devez agir très vite pour éviter que la situation empire. Quelles sont les premières démarches à effectuer ? Comment s’y prendre pour vite régler ce problème ? Quelles sont les possibilités d’indemnisation ? Après l’endommagement de votre toiture suite à une tempête vous pouvez faire jouer votre assurance et appeler un artisan couvreur.

Appelez un artisan couvreur pour réparer votre toiture

Après une tempête, vous devez agir rapidement pour réparer les dégâts qu’elle a causés. La première chose à faire est d’appeler un professionnel pour bâcher la partie endommagée dans les plus brefs délais. Une infiltration d’humidité et d’eau peut entraîner des dommages plus considérables sur les plafonds, la charpente, l’isolation et l’ensemble de la maison. Elle peut créer une inondation ou endommager les fils téléphoniques ou électriques. Selon cette entreprise de couverture en Essonne, ne pas réagir à temps pourrait aggraver les dommages de votre toit et nuire à la structure de votre maison tout entière.

Les artisans couvreurs ont le matériel et le savoir-faire requis pour régler cette situation. Ils examineront d’abord l’état de votre toiture, puis constateront l’importance des dommages, afin de trouver les solutions adéquates. Si vous décidez de vous en occuper vous-même, notez que vous devez avoir le matériel adéquat comme des harnais de sécurité et un échafaudage. Même si vous avez le matériel qu’il faut, il vous manquera le savoir-faire si vous n’avez pas l’habitude de faire une telle tâche.

Vous ne pourrez pas déterminer l’ampleur des dégâts. Vous pourriez alors dégrader encore plus l’état de votre toiture, fragiliser encore plus la structure ou vous exposer à une chute grave en tombant du haut du toit. La réparation de la toiture d’une maison est une opération à la fois dangereuse, complexe et délicate. La décision la plus sage est de confier ce travail à un couvreur professionnel.

couvreur toiture

Gardez les preuves du sinistre

Avant de faire installer une bâche sur votre toiture pour éviter les infiltrations d’eau, gardez le maximum de justificatifs de l’évènement malheureux. Photographiez la toiture endommagée, les meubles rouillés, les autres parties de la maison touchée ou tout autre dégât occasionné par la tempête. Gardez soigneusement les factures de toutes les dépenses effectuées pour réparer les dégâts. Conservez les factures des matériaux achetés et des artisans engagés pour réparer votre toiture. Faites une liste détaillée de vos biens endommagés avec les pièces justificatives correspondantes.

Vous pouvez chercher les factures inhérentes à vos biens endommagés. Si vous ne les retrouvez pas, cherchez un moyen pour en prouver la valeur. Avant de procéder aux réparations définitives, demandez un devis et envoyez-le à votre assureur. Attendez son feu vert avant de commencer les travaux. Si dans le cadre de mesures de protection, vous avez remplacé certains de vos biens endommagés, conservez-les pour que votre assureur ou la personne tenue pour responsable puisse les faire expertiser s’ils le veulent.

Ces éléments vous seront utiles pour constituer votre dossier de déclaration de sinistre. Si vous êtes victime de dommages occasionnés par les tuiles ou l’arbre d’un tiers, obtenez les coordonnées du propriétaire pour le mettre en demeure.

Dégagez les débris tombés sur le toit

Si des branches d’arbres cassés sont tombées sur votre toiture, vous devez les enlever après la tempête. Vous pouvez certes vous en occuper personnellement, mais cette opération peut être risquée. Les branchages peuvent en effet être difficiles d’accès et solidement coincer sous les tuiles dans certains cas. Évitez d’effectuer ce nettoyage vous-même au risque de vous blesser. Engagez plutôt un professionnel de l’entretien de jardin pour s’en occuper. Cet expert dispose du matériel nécessaire pour dégager les débris tombés sur votre toiture après une tempête.

Si les fils téléphoniques ou électriques sont tombés au sol, ne les touchez pas. Engagez plutôt un professionnel pour le faire. Vous éviterez ainsi les accidents électriques comme l’électrocution. Demandez à un électricien de vérifier vos prises électriques et les appareils électroménagers comme le congélateur, la télévision, etc. Si votre maison a été inondée, engagez des experts pour la remettre en état.

toiture endommagée

Réparez votre toiture et la couverture de votre maison

Après avoir dégagé les débris, vous pouvez entamer la réparation de votre toiture. Si les dégâts ne sont pas énormes, et que les travaux ne sont pas assez imposants ou techniques, vous pouvez vous en occuper vous-même. Il vous suffira de faire une pose simple pour remplacer quelques tuiles cassées, afin de remettre votre maison sur pied. La tâche sera bien plus facile si vous en aviez gardé quelques-unes en stock. Il est recommandé de travailler en binôme tout en respectant les règles de sécurité. Faites surtout preuve de prudence pour ne pas chuter.

Si la pose des tuiles de votre toiture est faite à l’aide de crochets, au mastic ou au mortier, l’opération sera plus délicate. Dans ces cas, vous devez engager les services d’un couvreur professionnel pour vous en occuper. L’intervention de cet artisan est également nécessaire si l’isolation et l’écran de sous toiture ont été touchés ou que vous avez un problème d’étanchéité. Votre artisan en réparation de toiture doit suivre les consignes de votre organisme d’assurance pour vous fournir un travail de qualité et surtout réparer les problèmes d’étanchéité.

Contactez votre assureur pour les dégâts sur votre toit

Après l’arrivée d’un sinistre, le tout premier réflexe à avoir, même avant de contacter un couvreur, est d’informer votre propriétaire si vous êtes locataire. Les propriétaires de maison doivent aussi contacter leur assureur de responsabilité. Dans votre contrat d’assurance habitation, une « garantie tempête » est généralement incluse. Elle couvre les conséquences de l’humidité et des eaux causées par la pluie, les dégâts de la grêle et de la neige occasionnés au cours d’une tempête comme l’affaissement de la toiture, des tuiles cassées… Le contenu de cette garantie varie souvent d’un contrat à un autre.

Si vous contactez votre assureur, il vous donnera des informations sur les dégâts couverts par votre contrat et vous donnera quelques conseils pour mieux gérer ce sinistre. Une tempête est considérée à bien des égards comme une catastrophe naturelle. En matière de classification réglementaire, ce n’est pas toujours le cas. En effet, c’est au préfet ou au maire de votre région de demander à l’État de classer une zone en « catastrophe naturelle ». Cette déclaration se fait par arrêté ministériel publié au journal officiel. Après avoir informé par téléphone votre expert en assurance, vous devez lui envoyer un courrier recommandé avec accusé de réception. Vous pouvez aussi aller directement à l’agence pour signaler le sinistre ou le faire par internet si votre organisme d’assurance le permet.

Le délai légal pour faire cette déclaration est de 5 jours ouvrés après avoir constaté les dégâts. Si l’état de catastrophe naturelle est déclaré dans votre zone, vous avez un délai de 10 jours ouvrés à partir de la publication de l’arrêté ministériel au journal officiel. Généralement, les organismes d’assurance demandent une série de documents précis comme un certificat qui atteste de l’intensité exceptionnelle de la grêle ou du vent. Ils mandatent également un expert pour faire une estimation des dégâts causés par la tempête et des réparations associées. Les preuves recueillies après le sinistre vous seront d’une grande utilité. Si les rapports de cet expert ne vous conviennent pas, vous pouvez engager une contre-expertise.

Garantie tempête : les dommages couverts

Toutes les tempêtes ne sont pas qualifiées de catastrophes naturelles. Les dommages couverts sont alors spécifiés. Pour que votre assurance vous verse une indemnisation après un tel sinistre, il faut que le vent ayant occasionné les dommages ait une vitesse supérieure à 100 km/h. Il faut aussi que les dégâts soient causés par l’action directe (tuiles abimées, toiture arrachée …) ou indirecte du vent. D’autres dommages doivent avoir été constatés dans un votre commune ou dans un rayon de 10 kilomètres autour de votre maison. Il faut par exemple que de nombreux bâtiments de construction solides soient endommagés dans votre commune.

Certaines polices offrent des couvertures plus larges. Il en existe qui acceptent de couvrir des rafales d’une vitesse de 80 kilomètres par heure. Les dommages subis par vos biens installés à l’extérieur comme les parasols virevoltants, les meubles de jardin, les vérandas, les hangars… sont généralement exclus de la garantie tempête. Les assureurs considèrent que c’est à vous de prendre les mesures nécessaires pour les sécuriser avant la tempête.

Le montant de l’indemnisation

Le montant d’indemnisation que votre assurance vous versera dépend des garanties incluses dans votre contrat et du coût des dégâts. En fonction des conditions de votre contrat, vous aurez un remboursement valeur de reconstruction ou de remplacement, ou valeur à neuf vétustés déduites. Les assurances remboursent généralement les dégâts subis par un bâtiment en valeur de reconstruction et appliquent un coefficient de vétusté aux meubles. Une franchise et un plafond d’indemnisation sont toujours prévus. Il est de 380 euros lorsqu’il y a déclaration de catastrophe naturelle. La franchise prévue dans votre contrat d’assurance peut être plus basse.

Une assurance multirisque habitation couvre les toitures endommagées et les tuiles arrachées, les chenaux et les gouttières détruites en même temps que la toiture ainsi que les détériorations causées par l’humidité dans votre habitation. Elle couvre en principe les dégâts causés au cours de la grêle et ceux survenus dans les 48h après le sinistre. Les panneaux solaires et les antennes ne sont couverts que si c’est inclus dans votre contrat.