Radiateur électrique

Radiateur électrique : ce qu’il faut prendre en compte

Les Français font partie des grands usagers de chauffage électrique. Leurs besoins en chauffage pendant les saisons fraîches et hivernales se développent avec une vitesse grandissante. C’est pourquoi ils méritent d’avoir plus de détails techniques comme leur fonctionnement, leurs avantages et inconvénients.

Ils devraient connaître comment se déroule son installation. Il est également judicieux de leur indiquer quel radiateur peut mieux convenir à une pièce plutôt qu’à un autre. Et avoir une idée sur leur fourchette de prix n’est pas à écarter pour couronner le tout.

Identifier les modèles de radiateur électrique en vente

1. Les radiateurs à accumulation

Comme son nom l’indique, il a la capacité d’accumuler la chaleur et de la diffuser petit à petit. En effet, il comporte des briques très résistant aux fortes températures ainsi que des résistances électriques. D’une manière plus simple, il fonctionne comme une batterie de téléphone portable, mais en mieux.

Il peut stocker de l’électricité la nuit pour pouvoir réchauffer votre habitat le jour. Un radiateur accumulateur d’une puissance de 2000 W a besoin de 1080 KWh si on l’utilise en moyenne 3 h par jour entre octobre et mars. Un choix intéressant pour ceux qui ont opté pour la facturation à double tarif !

2. Les convecteurs ou les grille-pains

Ils chauffent l’air ambiant de votre habitat grâce au principe de convection naturelle. Ils sont équipés d’une résistance électrique, un conducteur de courant. Un réchauffement s’y produit pendant le passage du courant. L’air froid s’introduisant par la partie basse du radiateur devient chaud au contact de la résistance et monte de façon naturelle.

On peut se procurer d’un convecteur à partir de 50 euros, ce qui constitue leur grand avantage. Toutefois, les convecteurs ont la mauvaise habitude d’enlever assez vite l’humidité de l’air. En outre, des poussières s’accumulent sur la grille et inhibent son bon fonctionnement. Ils causent la sensation des pieds froids due à la différence de température entre le sol et le plafond.

modèles de radiateur électrique en vente

3. Les radiateurs à inertie

Ces radiateurs ont la réputation de vous faire profiter des températures douces et rendre l’air plus doux chez vous. Ils sont composés d’une résistance, mais en surplus, des plaques de fonte ou de céramique ou du liquide qui vont emmagasiner la chaleur. Ces derniers vont donc garder l’air chauffé dans le radiateur pendant un certain temps, avant de le laisser monter lentement.

D’après leur fabricant, il peut continuer à fonctionner, donc à chauffer votre maison même en mode « off ». Cependant, la montée lente en température impacte énormément sur leur consommation d’électricité. D’où l’invention de son cadet « à double cœur de chauffe », un dispositif dont la garantie est à vie chez chauffage-aterno.

4. Les rayonnants

Ce type de radiateur dépend des panneaux rayonnants qui sont visibles sous forme d’alvéoles. Grâce aux résistances, ces plaques ou panneaux se chauffent et donc émettent des rayons tout en libérant de la chaleur. Ces rayons pénètrent dans votre maison, justement comme les rayons du soleil! Par conséquent, vous pouvez profiter d’un chauffage global.

Ils vous procurent plus de confort thermique que les convecteurs. Ils vous font bénéficier momentanément d’une sensation de chaleur et d’une montée en température assez rapide. Ils ont un prix d’achat moins élevé par rapport au chauffage à inertie. Toutefois, ils produisent une chaleur moins douce.

Trouver la bonne puissance pour le radiateur électrique

Comme le radiateur électrique se décline dans différents modèles, choisir quelle puissance pour combler vos besoins thermiques est un important détail à ne pas ignorer. D’une façon générale, elle se situe entre 75W et 100 W/m2. Plusieurs critères comme le lieu de résidence, la qualité de l’isolation du logement, le type de pièce, l’humidité du lieu ou bien son altitude entrent en jeu.

La puissance de chauffage qu’une chambre à 18 °C exige est moindre par rapport à celle pour une salle de bain à 24 °C. Il vous appartient alors d’identifier la puissance qui vous convient. On vous conseille de réduire la puissance entre 10 % et 20 % si la pièce à chauffer a un mur contigu ou s’il est exposé au soleil. Au contraire, vous devez fournir plus de puissance si l’endroit à chauffer est humide ou se trouve sur une altitude.

La puissance à pourvoir est réduite à 50 W/m2 si votre logement est conforme à la norme RT2012. Augmenter en nombre les points de chauffe peut vous être plus bénéfique. À titre d’exemple, installer 2 chauffages-aterno de 1000W sur 2 coins différents permet plus de chauffage qu’un seul avec une puissance de 2000 W.

Placer les radiateurs électriques

La puissance électrique de l’appareil ne correspond pas forcément avec sa puissance de chauffage. La donnée en Watts sur les emballages du produit est juste un indicateur de puissance électrique pour la majorité. Or, il est important de faire votre choix en se référant à la puissance de chauffage.

Placer les radiateurs électriques dans la pièce appropriée

Déclinés en accumulateurs, en convecteurs, ou encore en sèche-serviettes, certains radiateurs sont plus performants pour réchauffer une pièce à cause leur capacité ou leur puissance ou encore leur prix. Comme un radiateur à convection naturelle coûte moins cher, on le choisit pour une salle qu’on aimerait chauffer de temps en temps.

Pour la salle de bains, les convecteurs ainsi que les rayonnants sont conseillés en premier choix. En effet, ces deux types de chauffage ont l’avantage de faire monter la température rapidement. Pour les couloirs, ou la montée d’escalier ou les autres lieux de passage, vous pouvez toujours miser sur les convecteurs.

Les salons, la cuisine ou bien le living sont mieux chauffés avec un radiateur à inertie très performant pour stabiliser la température ambiante. On vous recommande même de trouver un radiateur à inertie à double cœur. En effet, ce dernier est apte à opérer rapidement la montée en température. Chez le chauffage-aterno, le système à double cœur est assuré par une brique réfractaire naturelle.

Pour le bureau ou bien les chambres, on vous suggère l’achat de chauffage rayonnant ou le radiateur chaleur douce à double cœur de chauffe. Si vous optez pour ce dernier, vous devriez le mettre en mode « on » quelques heures avant de se coucher. Ainsi, vous pouvez mieux profiter de sa polyvalence : la douceur de la chaleur et la hausse de la température rapide.

Le prix d’un radiateur électrique

Le type, la technologie (le thermostat, le mode de fonctionnement et le nombre d’options entre autres) et la marque fluctuent les prix de radiateur électrique. Les convecteurs, les plus anciens d’entre eux, qualifiés de grands consommateurs d’énergie, se vendent entre 30 et 350 euros. Viennent ensuite les rayonnants qui s’achètent entre 40 et 800 euros.

Plus confortables que les convecteurs, ces radiateurs à panneaux diffusent une chaleur moins douce que les chauffages à inertie. Et ces derniers, malgré leur caractère économique et écologique, mettent trop de temps pour traiter l’air froid. Toutefois, ces chauffages ou radiateurs à inertie ont une déclinaison munie de double système de chauffage.

Ces radiateurs à double cœur, pourvus de panneaux rayonnants et de corps de chauffe, sont les plus coûteux. Leurs prix les moins chers avoisinent les 300 euros. Si vous envisagez de miser sur plus d’options comme la détection d’ouverture de fenêtres ou les équipements domotiques, la facture peut atteindre les 1200 euros environ.