escalier-double-quart

Rénovation d’une maison : quels escaliers prennent le moins de place ?

Votre futur escalier, en plus d’être une nécessité, sera un élément central de votre décoration d’intérieur. Il donne un charme particulier à la pièce qui l’accueille, à condition que vous le choisissiez selon les bons critères. Ses critères se rapportent à son adéquation avec la taille de la pièce et au matériau de fabrication. Nous allons voir ensemble quels escaliers choisir pour un petit espace afin d’éviter l’encombrement ?

Escalier en colimaçon ou hélicoïdal

C’est une excellente option pour un gain d’espace. Il se fond automatiquement dans le décor. C’est un escalier très actuel grâce à un design contemporain. Quant aux formes, il y a l’escalier hélicoïdal rond et carré, et le choix dépend du type de la pièce qui l’accueillera.

L’escalier en colimaçon a l’avantage d’être facile à implanter, car il n’a pas besoin de s’adosser sur un mur pour prendre appui. Il se compose d’un mât central autour duquel gravitent toutes les marches. De ce fait, ce type d’escalier s’intègre dans une décoration d’intérieur tant moderne que traditionnelle. Sa seule imperfection est qu’il n’est pas pratique pour faire passer des objets encombrants.

Escalier escamotable ou échelle de meunier

C’est l’idéal pour accéder au grenier ou au comble. Mais encore, c’est le plus pratique pour libérer totalement le sol, car il se déplie uniquement à chaque usage. Pour que l’escalier se déploie, il suffit de tirer sur la trappe. C’est à la fois pratique, moins encombrant et tout aussi efficace.

L’escalier escamotable est très prisé pour accompagner un petit espace, car il est facile à installer et tout à fait léger. Aussi, son installation coute moins cher que celle d’un escalier ordinaire.

L’escalier tournant

C’est une bonne alternative à l’escalier droit, dans le cas d’une rénovation. Ce type d’escalier permet l’optimisation de l’espace en étant composé d’un ou de deux angles. Ainsi, l’escalier tournant est doté d’un charme et d’une esthétique particuliers. C’est idéal pour intégrer une décoration intérieure moderne et travaillée. Suivant vos besoins, vous pouvez vous orienter vers un escalier à quart tournant ou à double quart tournant.

C’est un escalier confortable et sécuritaire en dépit de son étroitesse. Le seul inconvénient, c’est le cout d’installation qui est assez élevé, en raison de la complexité du travail.

escalier

Le choix du matériau de fabrication

Le matériau de fabrication influence sur la carrure de l’escalier. Donc, faites vos choix en fonction de la dimension de l’espace, et surtout en fonction de votre budget.

Matériau pour un escalier en colimaçon

Ce type d’escalier peut être fabriqué avec tous types de matériaux. Seulement, pour obtenir un escalier qui prendra moins de place, optez pour le verre, le métal ou le bois. Ces types de matériaux ont une apparence légère, permettant de dégager l’espace à première vue. Le béton et la pierre sont naturellement plus imposants.

Quant aux prix, le verre et la pierre sont les plus onéreux, coutant à partir de 5 000 euros. Le béton et le métal sont plus ou moins abordables, puisqu’ils coutent environ 2 000 euros. Mais le bois reste toujours le moins couteux en dépit de son charme intemporel, car il coute environ 1500 euros.

Matériau pour un escalier escamotable

Il n’y a que deux matériaux pour fabriquer ce type d’escalier : le bois et l’alu.

Le bois nécessite beaucoup d’entretiens, mais il reflète la chaleur et le confort. D’ailleurs, le bois reste indémodable, et il est authentique à tout type de maison et de décoration d’intérieur. Un escalier escamotable en bois vous coutera entre 500 et 8 000 euros, dépendant de la personnalisation dont vous exigez.

Quant à l’alu, c’est un matériau léger et facile d’entretien, mais qui reste moins résistant. Vous aurez votre escalier en alu à partir de 3 000 euros.