Tout savoir sur le ramonage de votre poêle à bois

Le poêle à bois gagne en popularité. À la fois pratique et écologique, cet équipement de chauffage vous apporte un confort thermique incomparable. En plus de réchauffer votre maison, il offre une ambiance conviviale et chaleureuse. Design, ce type de chauffage s’intègre parfaitement dans votre intérieur. Pour assurer son bon fonctionnement, le poêle en bois nécessite un entretien régulier. Vous devez réaliser régulièrement une opération de ramonage afin d’assurer votre sécurité. Pourquoi faut-il ramoner le poêle à bois ?

L’importance du ramonage de votre poêle à bois

Le ramonage du poêle à bois est une obligation légale. Tous les équipements de chauffage qui utilisent du combustible doivent être ramonés une ou deux fois par an. Cette opération reste obligatoire afin de garantir la santé et la sécurité des occupants du logement concerné. Elle permet de limiter les risques d’incendie. Le ramonage évite également les intoxications au monoxyde de carbone. Nous tenons à préciser qu’une installation de chauffage non entretenue n’est pas couverte par l’assurance en cas de sinistre.

Débarrassé des dépôts de suie, un conduit de cheminée bénéficie d’un meilleur tirage. Cela assure l’amélioration de la performance de votre poêle. Ce dernier offre un rendement optimisé qui permet de diminuer la consommation de bûches. Le ramonage contribue à la diminution des émissions de gaz polluants générés par les fumées.

Si vous voulez profiter de la chaleur douce procurée par ce système de chauffage écologique, il convient de choisir le meilleur modèle. Les professionnels spécialisés dans la vente d’appareil de chauffage, tels que les Flammes du Gâtinais, pourront vous conseiller lors de l’achat de votre poêle à bois. Pour que cet équipement puisse garder son efficacité, il importe de réaliser un ramonage. Nous vous recommandons de faire appel à un ramoneur certifié. À l’issue de l’opération, il vous fournira un certificat de ramonage afin d’attester l’entretien du poêle.

ramonage d'un poêle à bois

Les étapes du ramonage d’un poêle à bois

Effectué par un professionnel, le ramonage du poêle à bois vous assure une tranquillité d’esprit. Il permet à votre conduit d’évacuation de rester parfaitement propre. En règle générale, les propriétaires procèdent à cette opération au début de l’automne. Le ramonage s’effectue en plusieurs étapes.

La préparation

Une bonne préparation est indispensable avant de réaliser le ramonage. Vous devez protéger le sol avant de retirer les cendres présentes dans la chambre de combustion de votre poêle à bois. Il convient donc d’installer une bâche autour de votre équipement. Vous pouvez ensuite déposer la plaque supérieure afin de dégager l’ouverture du conduit d’évacuation.

Le ramonage du conduit

Cette étape consiste à éliminer les résidus de combustion et les déchets déposés dans le conduit. Pour ce faire, le ramoneur utilise une canne ou un hérisson monté sur une perche. Il introduit cet équipement à travers le conduit afin d’éliminer efficacement les bouchons et la suie.

Le nettoyage du déflecteur

Le professionnel démonte le déflecteur. Il utilise un aspirateur afin d’éliminer les résidus et les cendres. Il fait tomber la suie qui encrasse votre poêle à l’aide d’une brosse métallique. Par la même occasion, le ramoneur nettoie les canaux de circulation de fumée. Il doit donc démonter les trappes. Après le nettoyage, il procède au remontage.

La vérification du fonctionnement du poêle à bois

L’intervention de votre ramoneur se termine par la vérification du bon fonctionnement du tirage et du poêle à bois. Il doit donc allumer le feu et mettre en service l’appareil de chauffe. Le professionnel se rend à l’extérieur afin de vérifier si la fumée s’évacue correctement par la cheminée.

À l’issue de l’opération, il vous remet un certificat de ramonage dûment signé. Ce document garantit que votre conduit d’évacuation est parfaitement nettoyé. Il atteste également du bon fonctionnement de votre installation. Nous vous conseillons de bien conserver ce certificat, car il doit être présenté à la compagnie d’assurances en cas de sinistre.

Le coût du ramonage d’un poêle à bois

Le ramonage d’un poêle à bois présente un coût. Ce dernier varie selon la ville dans laquelle vous habitez. Les entreprises proposent aussi des prix différents. C’est la raison pour laquelle il est recommandé de faire une comparaison avant d’engager un professionnel. Celui-ci tient compte du volume de travail à réaliser et de l’état de votre conduit d’évacuation. N’hésitez pas à demander un devis de ramonage. Ce document indique toutes les informations relatives à la prestation telles que :

  • le type et la quantité de produits nécessaires,
  • la somme à payer hors taxes et toutes taxes comprises,
  • le lieu du ramonage,
  • les frais de déplacement, etc.

Assurez-vous de choisir le ramoneur qui propose une prestation avec un bon rapport qualité-prix. Vous devez savoir que les entreprises ont tendance à augmenter les tarifs au début de l’automne et à la fin de l’hiver.

Le ramonage d’un poêle à bois contribue à la réduction de la consommation en combustible. Les dépenses en bois seront donc diminuées. Cela permet de compenser le coût de cette opération.

La fréquence de ramonage

Selon la réglementation sur le ramonage obligatoire, l’opération doit être effectuée au moins deux fois par an. Il est préférable de la réaliser pendant la période d’utilisation, donc en automne ou en hiver. Pour bénéficier d’un équipement parfaitement sécurisé, nous vous invitons à solliciter les services d’un ramoneur qualifié. Ce professionnel dispose des compétences nécessaires pour ramoner votre installation de chauffage au bois dans les règles de l’art. Nous vous recommandons de compléter l’entretien de votre poêle en bois par un ramonage trimestriel. Cela permet d’assurer une performance optimale.

Le ramonage partiel n’est pas obligatoire. En revanche, il peut prolonger la durée de vie de votre équipement de chauffage tout en réduisant par la même occasion la pollution. Vous pouvez effectuer cette opération vous-même. La réalisation de ce type de ramonage dure en moyenne deux heures. Il est intéressant de noter que le ramonage régulier nécessite des connaissances particulières. Vous devez également posséder de bons équipements afin de réaliser l’entretien dans de bonnes conditions. Pour ne pas commettre l’irréparable, nous vous conseillons de demander des conseils auprès d’un spécialiste.

Le ramonage est une étape indispensable si vous possédez un poêle à bois. En confiant cette opération à un professionnel, vous êtes à l’abri des risques d’incendie et d’intoxication. Avec une installation de chauffage bien ramonée, vous pouvez profiter d’une chaleur douce et confortable en toute sécurité.