Aller au contenu
comment acheter une maison - IMG de garde

Comment acheter une maison sans recourir à une banque?

Les crédits immobiliers que proposent les banques ne sont pas toujours la meilleure alternative ou ne sont pas toujours accessibles pour acheter une maison en raison des coûts qu’ils impliquent. Découvrez les autres options que le marché français offre pour acquérir un bien.

Le problème du prêt immobilier

En France, pour financer l’achat d’un logement, la forme la plus courante est le crédit immobilier. Actuellement, les faibles taux favorisent cette tendance. Toutefois, accéder au prêt n’est pas toujours évident en raison des conditions que fixent les banques. En effet, obtenir un crédit auprès de ces dernières n’est pas toujours facile. L’emprunteur doit présenter une situation professionnelle stable, une bonne situation financière, ainsi qu’un taux d’endettement faible, et autres.

À part cela, il est à noter que le prêt immobilier n’est pas toujours la meilleure alternative, ou du moins, la solution la moins chère. En effet, il faut savoir que les banques exigent aux emprunteurs de souscrire une assurance de prêt. Par conséquent, outre les frais liés aux intérêts du prêt et aux divers frais de dossier, ils doivent également payer tous les mois une assurance d’emprunt, donnant ainsi des échéances plutôt élevées.

À titre d’information, afin de réduire les mensualités du prêt immobilier, la délégation d’assurance permet de trouver une assurance de crédit immobilier moins chère. En effet, celle-ci permet aux emprunteurs de choisir le contrat d’assurance qui convient à des besoins. Ils ne sont donc pas obligés de souscrire à l’assurance que la banque propose.

L’unique condition pour profiter d’une assurance externe moins chère, c’est qu’elle propose les mêmes garanties que l’assurance de prêt des banques. Cependant, si vous ne souhaitez pas ou ne voulez pas recourir au prêt immobilier pour acquérir une maison, d’autres options s’offrent à vous.

Le paiement différé pour acquérir une maison

D’une façon générale, pour payer l’acquisition d’une maison, un financement est requis. Au-delà d’une banque, l’acquéreur peut également faire appel au vendeur en tant qu’emprunteur. Ce qui signifie qu’un paiement différé avec une condition résolutoire est possible. C’est un contrat privé au sein duquel les parties conviennent de ce mode de paiement à travers laquelle le vendeur finance l’acquéreur. En revanche, si l’acquéreur ne remplit pas les conditions établies, la vente n’est pas conclue. Autrement dit, la propriété du logement revient au vendeur, les sommes déjà versées seront remboursées à l’acquéreur, mais avec une pénalité. Pensez également à consulter notre article sur l’augmentation des loyers.

Pour un paiement différé, si le vendeur souhaite s’assurer la transaction, il peut conserver la propriété jusqu’à ce que l’acquéreur finisse de payer. De ce fait, un accord de domaine est compris dans le contrat.

La location avec option d’achat

Le crédit-bail est une des solutions au prêt immobilier. Ceux qui n’ont pas la possibilité d’acheter une maison optent pour le loyer le temps d’économiser suffisamment d’argent. Toutefois, si un crédit-bail est signé, cela peut être une phase intermédiaire. Le crédit-bail est une alternative fréquente pour acheter une maison en propriété jusqu’à ce que le capital requis soit obtenu.

Comme pour un loyer habituel, le locataire verse un loyer mensuel. Et après une certaine période, qui est en amont fixé entre le propriétaire et le locataire, ce dernier peut acheter le logement. Cette alternative permet au locataire de faire des économies d’argent et de progresser dans le paiement de l’acquisition, puisque la somme totale ou une partie des mensualités versées sera déduite du prix fixé dans le contrat.

Le prêt relais

Plusieurs acquéreurs cherchent à éviter le passage par le crédit immobilier puisqu’ils ont en déjà un en cours. Autrement dit, l’acquéreur attend de vendre son ancienne maison, mais ne veut pas garder deux crédits à la fois. Dans cette situation, afin d’éviter le nouveau crédit immobilier, il est possible d’avoir recours au prêt relais. Ce dernier finance les frais d’entrée d’un nouveau logement et regroupe en un seul les crédits des deux logements pour une durée de 6 mois à 5 ans. De ce fait, une fois que l’ancien logement est vendu, le prêt est annulé et un nouveau est contracté pour le nouveau logement.

Le prêt relais n’évite pas le prêt immobilier ni les coûts associés. Il est de ce fait essentiel d’évaluer les conditions, et notamment, de prendre en compte le fait que c’est une solution temporaire le temps que la vente de l’ancien logement soit bien conclue et officialisée.

Le crowdfunding immobilier

L’achat d’un bien immobilier n’est pas toujours effectué dans le but d’y vivre, mais comme un placement. Dans ce cas, le crowdfunding immobilier permet également de financer une maison. Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, c’est une plateforme en ligne à travers laquelle de nombreux investisseurs achètent de manière conjointe un ou plusieurs logements.

Ainsi, l’acquéreur n’a pas besoin de débourser beaucoup d’argent, puisque c’est un investissement conjoint. De plus, il peut bénéficier d’un rendement s’il décide de louer le logement.

Le financement familial

Le financement d’une maison peut aussi venir d’une personne proche ou d’un membre de la famille pouvant avancer l’argent de l’acquéreur pour éviter les intérêts générés par un prêt immobilier classique. Bien que cette alternative soit possible, il est toutefois essentiel d’évaluer votre traitement fiscal, notamment si la somme ne sera pas remboursée. Dans ce cas, c’est un don et il faut payer les impôts y associés. Néanmoins, les membres de la famille peuvent aussi exiger le remboursement du montant et ce serait un emprunt entre les membres de la famille. De ce fait, formaliser l’accord par un contrat est nécessaire afin de fixer les conditions.

En résumé, l’acquisition d’un bien immobilier, que ce soit pour une résidence principale ou secondaire, voire un investissement immobilier locatif, n’exige pas nécessairement de solliciter un prêt immobilier à la banque. Plusieurs alternatives de financement sont à votre disposition. C’est à vous de choisir la solution de financement la plus adaptée à vos besoins, mais aussi plus accessible selon votre situation. Pour un projet immobilier, il est également possible d’envisager plusieurs solutions afin de mettre toutes les chances de votre côté.