Comment choisir son parafoudre ?

Les installations électriques sont fortement exposées aux impacts de foudre. Cette situation occasionne des dysfonctionnements considérables sur les équipements électriques perturbant la distribution de l’électricité. La place incontournable de l’électricité dans notre vie courante nous impose de trouver des mesures correctives efficaces.

La meilleure solution pour protéger les installations électriques est d’installer un système de protection externe. Le système idéal est le parafoudre. C’est un équipement à même de capter la foudre et éviter les surtensions à l’origine des dégâts constatés sur le matériel électrique. Il est donc important de comprendre Comment choisir son parafoudre ? Découvrez les différents types de parafoudre et les critères à retenir pour une bonne sélection.

Les différents types de parafoudre

Il existe trois types de parafoudres :

  • Type 1
  • Type 2
  • Type 3

Les parafoudres diffèrent les uns des autres selon leurs capacités d’écoulement et de traitement des surtensions.

Type 1

Le parafoudre de type 1 possède une onde de courant 10/350 µs. Ce système de protection est adapté pour les bâtiments en possession d’un paratonnerre. Sa spécificité lui offre la capacité de protéger le dispositif électrique de l’énergie des coups de foudre direct. Son objectif est d’assurer l’écoulement du courant de foudre « en retour » se propageant du conducteur en direction des conducteurs du réseau.

Type 2

Le parafoudre de type 2 se distingue par une onde de courant 8/20 µsµ. Il convient le mieux pour la protection des installations électriques à basse tension. Il est implanté dans chaque tableau électrique. Son rôle est d’éviter que des surtensions qui se propagent à l’installation électrique. Il sauvegarde aussi les différents récepteurs.

Type 3

Le parafoudre de type 3 combine des ondes de tension 1,2/50 µs et de courant 8/20 µs. En raison de sa faible capacité d’écoulement, il ne peut être installé seul. Il est obligatoire de l’installer en accompagnement d’un parafoudre de type 2. Il faut le mettre près des récepteurs sensibles.

Quel parafoudre choisir pour son installation ?

Le modèle choisi dépend dans une large mesure du niveau de protection que vous souhaitez obtenir. Il ne faut pas aussi oublier le nombre de services entrants dans la structure, le schéma de liaison à la terre et de la tension des réseaux basses tensions. Une analyse de risque foudre est nécessaire. En effet, il faut définir le niveau de risque avant l’installation de votre parafoudre.

Découvrez notre article comment construire une pergola

Le niveau de risque est très élevé pour les installations disposant d’un paratonnerre. Il en est de même pour les installations isolées et situées sur une crête et les installations ayant déjà été touchées par la foudre. Le risque est élevé pour les installations en zone montagneuse et celles proches des plans d’eaux et des arbres. Le risque est moyen pour les installations en zone urbaine et dans les alimentations souterraines.

Si vous souhaitez analyser le risque foudre pour un bâtiments collectifs ou industriels, nous vous conseillons de faire appel à un bureau d’étude foudre. Il permet de réaliser une évaluation des risques et il définit les niveaux de protection nécessaires.

Pour les installations disposant d’un paratonnerre, la norme électrique NF C 15-100 exige un parafoudre de type 1. Concernant les installations dépourvues de paratonnerre, le parafoudre de type 2 est le mieux indiqué. Le parafoudre type 3 est recommandé dans la protection des lignes entrant dans un bâtiment. Il s’agit notamment des lignes de communication comme le téléphone ou encore les réseaux de données.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *