pavé-autobloquant

Comment préparer le sol avant la pose des pavés autobloquants ?

Les pavés autobloquants constituent une excellente solution pour réaliser une allée carrossable ou une terrasse. Cependant, réussir la pose des pavés demande de la méthode et surtout de l’ordre. En effet, il faut préparer le sol avant de poser les pavés autobloquants.

La préparation du sol avant la pose des pavés autobloquants

Avoir une assise solide et stable est nécessaire pour bien poser les pavés autobloquants. Pour cela, il faut décaisser les fondations. En fonction du terrain et de l’utilisation, les fondations peuvent être plus ou moins profondes. S’il s’agit d’une zone piétonne, il faut environ 20 centimètres de profondeur quel que soit le terrain. Pour une allée carrossable, la fondation doit être d’environ 30 centimètres pour les véhicules légers en terrain limoneux, et 40 centimètres pour les véhicules légers en terrain argileux. Il faut également prévoir une pente de 1 à 3% vers l’extérieur pour l’écoulement des eaux. Si le sol n’est pas ou peu filtrant, il faut aussi prévoir un drainage.

Comment stabiliser les fondations ?

La réalisation de la pose des pavés autobloquants d’une allée carrossable ou d’une terrasse passe par trois étapes : 

  • Etablissement d’une sous-couche de gravier-sable
  • Réalisation d’un lit de sable fin
  • Pose des pavés autobloquants

Commencez par décaisser le sol en prenant comme seuil de référence un pas-de-porte correspondant au niveau du pavage fini. En effet, le décaissement correspond à l’épaisseur de la sous-couche plus celle des pavés. Il faut alors creuser le terrain sur toute la longueur de l’ouvrage à réaliser. 

Quelle que soit la technique, il faut toujours délimiter la zone à paver à l’aide de piquets. Utilisez une pelle pour étendre le mélange de sable et de gravier. Tasser énergiquement à l’aide d’une dame jusqu’à ce qu’il devienne pratiquement incompressible. Cela permet de créer une base solide pour la structure. Prenez une règle en bois et nivelez la sous-couche. Laissez-vous guider par les cordeaux. 

Enlevez le surplus des sous-couches, puis progressez sans appuyer sur les cordeaux afin d’éviter que le niveau ne soit faussé. Afin de permettre de tasser davantage la sous-couche, mouillez-la avec un tuyau d’arrosage. Laissez sécher, puis marquez la hauteur finale du pavage avec un cordeau en vérifiant régulièrement l’horizontalité du traçage. 

Il est à noter que la hauteur doit correspondre à l’épaisseur de la sous-couche additionnée de la hauteur des pavés. Vous pouvez maintenant déposer un lit de sable de 3 à 5 centimètres sur vos fondations afin de commencer la pose de vos pavés autobloquants.