ventilation salle de bain

Les critères de choix de ventilation mécanique pour salle de bain

En rénovant une salle de bain, il est aujourd’hui impensable de ne pas prévoir une ventilation mécanique contrôlée. Il s’agit d’un système permettant d’épurer l’air de l’humidité, des mauvaises odeurs et de ses polluants. Mais pour choisir la ventilation idéale dans une salle de bain, il faut nécessairement prendre en compte certains critères. Tous les détails.

Ventiler une salle de bain, pourquoi faire ?

La salle de bain est précisément la pièce qui reçoit le plus d’humidité dans la maison. Et qui dit trop d’humidité, dit forcément moisissures, champignons et bactéries à profusion. Cela peut endommager sur le long terme la structure même de la pièce (meuble, peinture, coin…) et sans aucun doute la santé des habitants de la maison. 

La salle de bain doit donc être correctement ventilée et ce, de façon régulière afin d’éviter tous ces désagréments qui peuvent empirer avec le temps, garder une bonne santé et une durabilité de la structure et du mobilier de la pièce d’eau.

Quels sont les critères pour choisir une bonne ventilation mécanique de salle de bain ?

Tout comme nous avons précédemment expliqué les critères de choix du sèche-serviette électrique d’une salle de bain, plusieurs critères sont aussi à prendre en considération lors du choix du ventilateur mécanique de la salle de bain. 

Le débit d’air

Ce qu’il faut prendre en compte en premier lieu lorsque vous devez choisir votre VMC, c’est le débit d’air requis. Cela sera déterminé par la taille de votre salle de bains ainsi que par le nombre d’occupants. 

Si le logement est petit (une ou deux pièces), le débit minimal d’air à évacuer dans une salle de bain est d’environ 15 m3 par heure. Pour une habitation plus grande, le débit d’air sera d’environ 30 m3 par heure.

L’efficacité énergétique

Assurez-vous que l’appareil que vous choisissez est économe en énergie. De nombreux ventilateurs consomment beaucoup d’électricité, veillez à en prendre un qui n’alourdira pas de manière significative vos factures d’énergie. 

Recherchez une unité avec un classement A. Il faut savoir qu’il y a 6 éléments qui influent sur la consommation électrique d’une VMC : 

  • La qualité des moteurs,
  • Le branchement électrique,
  • La qualité des éléments de transmission,
  • La qualité des ventilateurs,
  • Le réglage des débits,
  • La conception et le raccordement des circuits aérauliques.

Le niveau de bruit du ventilateur

Une autre considération essentielle est le niveau de bruit. Certains ventilateurs mécaniques peuvent être assez bruyants, ce qui peut être assez perturbant si votre salle de bains est située près d’une chambre à coucher ou d’un autre espace de vie. Si les niveaux sonores vous préoccupent, recherchez une unité spécialement conçue pour fonctionner silencieusement.

L’emplacement du ventilateur

L’emplacement est important dans le choix de votre appareil à ventilation mécanique contrôlée. Il faut éviter tout risque d’endommagement du système, et cela peut se passer si vous l’installer dans des endroits déconseillés. C’est le cas d’au-dessus de la douche, par exemple. Privilégiez plutôt son installation au niveau du centre de la pièce.

ventilation mécanique au plafond salle de bain

Les deux types de VMC de salle de bain

Il existe deux grands types de ventilation mécanique de salle de bain, à savoir, la VMC simple flux et la double flux.

  • VMC simple flux : c’est le modèle le plus commun. Il permet d’aspirer l’air de la pièce avec une grille de ventilation pour l’évacuer vers l’extérieur. La dépression crée une sorte d’aspiration d’air nouveau pour venir remplacer l’ancien. Il est relativement abordable mais reste bruyant et moins économe en énergie. 
  • VMC double flux : plus économe et plus récent, la ventilation mécanique contrôlée à double flux permet de régler ce que la simple flux ne fait pas. L’air froid entrant se trouve chauffé par l’air chaud expulsé des autres endroits de la maison. La chaleur est délicatement répartie sur toute la surface. Il n’y a donc pas d’affaiblissement de chauffage. Néanmoins, son prix est plus coûteux et elle nécessite un entretien plus régulier que la VMC simple flux. 

Vous devez donc choisir votre ventilation mécanique de salle de bain en fonction de la surface de votre pièce d’eau, selon l’emplacement de la salle de bain dans votre habitation mais aussi de votre budget.