location-étudiant-meublée

Location meublée pour étudiant : ce qu’il faut savoir

Après obtention du baccalauréat, le moment est venu pour les futurs universitaires de quitter le cocon familial. Certains choisissent les résidences universitaires, tandis que d’autres préfèrent se loger dans une location meublée pour étudiant hors campus pour plus de liberté. Quel type de logement peut-on choisir quand on est étudiant ? A quel prix pour différents séjours ? Comment peut-on bénéficier d’une maison si on est étudiant salarié ? ou si au contraire, on n’est pas salarié ? 

Hébergements pour étudiant : les types de biens disponibles

Chaque année, des milliers d’étudiants sont à la recherche de logement pour être à proximité de leur lieu d’études ou de stages. Il est possible pour l’étudiant d’être hébergé dans la cité universitaire, au sein de l’établissement dans lequel il est inscrit. Il faut savoir que ces biens, meublés, se divisent en différentes catégories. Si vous êtes du coté des investisseurs, il faut savoir que ce type de logement est un investissement locatif retable voire très rentable. Il est possible en plus de multiplier les coups. A bon entendeur.

Les chambres étudiantes

En premier lieu, il y a les chambres traditionnelles, dont la surface varie entre 9 et 14m², avec une cuisine et des sanitaires collectifs. 

La chambre traditionnelle de 9m² est juste équipée de lavabo. 

La chambre traditionnelle rénovée de 14m² est équipée de douche, lavabo, réfrigérateur et micro-onde. 

En second lieu, les chambres modernisées, dont la surface varie entre 10 et 14m², possèdent une cuisine collective. 

La chambre avec la cabine tri-fonction de 10m² est meublée avec une petite salle d’eau (douche – wc – lavabo), et un réfrigérateur. 

La chambre avec la cabine tri-fonction de 14m² est meublée avec une petite salle d’eau (douche – wc – lavabo), un réfrigérateur et un micro-onde. 

Les studios meublés

La surface des studios varie entre 15 à 20m². Ils sont équipés d’une salle d’eau (douche – wc – lavabo), d’un coin cuisine et d’un réfrigérateur. 

Il existe également des résidences étudiantes privées ou conventionnées par l’Etat. Ces logements meublés et équipés sont catégorisés de type studios, T1, T1 bis, T2 et T3. Ceux conventionnés par l’Etat sont les HLM

  • Le logement T1 :

C’est un appartement pour étudiant, à location individuelle. Il est muni d’une pièce principale, d’un espace cuisine équipé et séparé, d’une salle d’eau (douche – wc – lavabo) et d’un meuble de rangement. 

  • Le logement T1 bis :

Ce logement est composé d’une pièce principale accompagnée d’une cuisine fermée, d’une salle de bain et wc à part. Il possède également une pièce en plus (ce qui le différencie du T1), une mezzanine ou une alcôve qui peut faire office de chambre à coucher. 

  • Le logement T2 :

C’est un petit appartement composé d’une pièce principale, d’une chambre indépendante, d’une cuisine équipée séparée et d’une salle d’eau (douche – wc lavabo). 

  • Le logement T3 :

C’est un appartement dans lequel une colocation est possible. Il est doté d’une grande salle de séjour à laquelle est reliée une cuisine ou une kitchenette, de deux chambres, d’une salle d’eau (les toilettes peuvent se retrouver à part). 

logement-étudiant

Loyer : tarification des biens ?

Le loyer d’un logement pour étudiant varie en fonction de la superficie, du confort et de la géolocalisation (par exemple plus cher en région parisienne). Le budget moyen à prévoir pour un logement étudiant est de 600€.  Quant à la finance des étudiants, elle dépend de leur statut (salarié ou non), de leur âge et de leur niveau d’études. Ils touchent des allocations sociales pour couvrir leurs besoins, l’hébergement compris. 

  • Le loyer moyen des chambres en cité universitaire est de 393€ pour une surface de 14m². 
  • Les studios et appartements de type T1 coûtent de 497€ à 500€ pour une superficie de 23 à 30m².
  • Les appartements de type T2 se louent en moyenne à 646€ pour une surface avoisinant 43m². 

Au niveau de la colocation, l’hébergement revient en moyenne à 434€ charges comprises. Bien sûr, les obligations supplémentaires ne sont pas à négliger. 

Quelques indications avant de signer

En premier lieu, il faut absolument préparer un dossier de location avec l’aide d’un garant, comme un parent par exemple. Comme la concurrence dans ce milieu est serrée, ce document renforcera votre candidature sur le bien.

Par la suite, soyez attentif lors de la visite du logement que tout fonctionne correctement. Le moindre détail compte : Allant des portes jusqu’aux prises et interrupteur. Tout doit être fonctionnel. 

En cas de recours à une agence immobilière, les honoraires couvrent la visite du logement, la constitution du dossier de location, la rédaction du bail et l’état des lieux. Ceux-ci sont à verser au niveau de l’agence. Autrement, il s’agira d’un pot-de-vin. 

Il faut veiller au contenu du contrat de bail après un second état des lieux en compagnie du garant et du propriétaire.

Si le choix tombe sur la colocation, s’informer sur les règles applicables en colocation concernant le paiement des charges etc…

Enfin assurez-vous du respect des droits des locataires par les propriétaires.