taille-suite-parentale

Surface minimum pour une chambre : loi et recommandations

Vous êtes en pleine réflexion autour de la rénovation ou la construction de votre futur logement ? Qu’il s’agisse de votre future habitation principale comme une maison ou un appartement, ou d’un investissement locatif, certaines normes françaises sont à respecter pour la taille des chambres.

Des dispositions fixées par la loi pour les petites habitations aux recommandations très personnelles dans la construction d’une suite parentale dans un logement plus spatieux, on vous explique tout sur la surface minimum à prévoir (loi carrez) pour une chambre à coucher.

Quelle est la surface minimale d’une chambre selon la loi et la juridiction française ?

Selon le décret de loi n° 2002-120 du 30 janvier 2002, la surface minimum pour une chambre décente est fixée à 9 m² (loi carrez), il s’agit bien sûr de surface habitable. Ceci est donc considéré par la loi comme étant le minimum de confort qu’une chambre à coucher doit pouvoir offrir qu’il s’agisse d’une location ou non. La hauteur sous plafond minimum est fixée à 2,20 m pour une maison ou un appartement. Quoi qu’il en soit, la loi stipule que la chambre doit obligatoirement comporter 20 m3 de volume habitable.

Il s’agit des critères qui s’appliquent à la chambre principale d’un logement. En effet, tant que la première chambre suit la norme fixée par le décret de loi, la deuxième chambre, s’il y en a une, peut mesurer une taille plus petite. Il est donc tout à fait possible d’avoir une petite chambre de 8,50 m² tant que la première mesure au moins 9 m².

Ces règles s’appliquent particulièrement dans un projet immobilier voué à la location, maison ou appartement. Si vous êtes propriétaire et que vous souhaitez mettre votre logement en location par le biais d’une agence par exemple, vous devrait respecter ces dimensions à la lettre sous réserve de ne pas pouvoir générer un bail locatif en règle.

Quelle surface est recommandée selon les besoins de l’occupant de la chambre ?

Pour une chambre d’étudiant, les critères doivent suivre les mesures de décence générale de l’immobilier, soit 9 m² de surface habitable. Par ailleurs, elle doit aussi être équipée d’une fenêtre pouvant donner sur l’extérieur, ainsi que d’une alimentation électrique fonctionnelle.

Les normes de la superficie d’une chambre peuvent aussi varier selon l’âge de l’occupant de la pièce. Notamment, s’il s’agit d’une chambre d’enfant avec un petit lit, la surface minimum peut diminuer jusqu’à 15 mètres cube soit environ 7 mètres carré sur 2,2 mètres de plafond. Pour une chambre de bébé, elle peut être de 12 m3 soit environ 6 m2. Il s’agit ici aussi de volume habitable, bien entendu. Il faut juste qu’elle dispose d’un espace libre minimum de 4 m² pour pouvoir jouer.

Théoriquement, un adolescent, ou même un adulte peut éventuellement vivre dans un 12 ou dans un 15 mètres cube soit 5,5 à 7 mètres carré. Avec un système de rangement minutieux et un lit de taille normal, cela peut être possible, si la chambre n’est utilisée que pour dormir. Mais dans ce cas, la qualité de vie offerte par la pièce peut être considérée comme étant limite voire insuffisante.

Malgré le manque de place, il est possible de mettre en valeur une petite pièce par des atouts décoratifs, ou un mode de rangement original. Vous pouvez aussi mettre une nouvelle chambre plus grande dans un projet d’extension de maison vertical ou horizontal.

surface-chambre-étudiant
Exemple de disposition d’une chambre dans un logement étudiant

Quelle est la surface idéale pour une chambre confortable ?

Idéalement, une chambre tout confort mesure dans les 12 m² habitable. Cette chambre tout confort pourra contenir un lit à deux places de 160 cm x 200 cm, un espace bureau et quelques rangements.

Idéalement aussi, la chambre devrait être placardée pour que la superficie ne soit pas encombrée par les armoires ou autres rangements trop encombrants. Si elle se compose d’un espace supérieur à 12 m², l’aménagement d’un dressing ou autre option est envisageable.

Si vous êtes dans le cas d’une construction de maison en pierre, pensez à bien réfléchir à un système d’isolation et chauffage adapté.

Quelle est la surface idéale pour une suite parentale ?

Pour une suite parentale, la dimension parfaite est de 24 m² minimum. À savoir qu’une suite parentale n’est pas seulement une grande chambre dans le jargon immobilier. C’est une chambre comprenant un grand lit, un coin privatif pour la toilette, ainsi qu’une dimension confortable d’espace à vivre avec présence d’un coin salon et d’un espace bureau. En gros, une suite parentale est similaire à un grand studio tout confort sans la partie cuisine.

taille-chambre

Chambre en dessous des normes de superficies dans une location : quelle démarche juridique entamer ?

Il est impératif de faire une déclaration lorsque vous avez une superficie principale de moins de 9 m² dans votre logement ou votre projet immobilier. En effet, cette dimension est considérée comme le minimum vivable. Il n’est tout de même pas nécessaire de faire une déclaration lorsque vous souhaitez aménager ce volume autrement : bureau, dressing, etc. Mais si vous souhaitez loger une personne adulte, certaines démarches légales doivent être faites.

Néanmoins, si vous avez plusieurs chambres dans votre logement et qu’une seule d’entre elles respecte les critères de décence d’un logement, il est inutile de faire une déclaration, car la loi s’applique à la pièce à vivre principale. Parfois, cette pièce à vivre principale reste la salle de séjour, ce qui fait que de nombreux biens ont des chambres qui mesurent moins de 9 m².

Pensez à vous procurer une assurance habitation de qualité pour votre logement

Si vous êtes intéressé par les chambres et les règles concernant leurs surfaces, vous serez sûrement dans la nécessité de vous procurer une assurance habitation. En effet, dès lors que l’on possède un logement, un appartement ou une maison, que l’on soit locataire ou propriétaire, il est obligatoire de souscrire à un contrat d’assurance logement pour vous protéger et protéger le bien.

Afin de ne pas vous tromper dans le contrat et d’être certain de souscrire à une offre de qualité, pensez à demander un devis d’assurance habitation à chaque fois que vous recherchez un contrat chez un assureur. 

Pourquoi demain un devis d’assurance logement ? 

Demander des devis lorsque vous recherchez des assurances habitations de qualité pour vos logements est un acte nécessaire et très simple. Et oui, cela vous permettra d’avoir une idée assez précise du prix que vous devrez payer et de savoir si l’offre est faite pour vous ou non. 

Une fois que vous serez en possession de plusieurs devis, provenant d’assureurs différents, vous pourrez comparer les contrats entre eux et choisir celui qui vous semble le plus approprié selon votre profil.