calcul tableau d'amortissement

Comment calculer un tableau d’amortissement

Un tableau d’amortissement est un outil utilisé pour calculer les paiements périodiques d’un prêt. Il montre comment les intérêts et le capital sont payés au fil du temps, des mois et des années. Pour calculer un tableau d’amortissement, vous devez alors connaître le montant du prêt, le taux d’intérêt et la durée du prêt. Voici tous les détails sur ce qu’est un tableau d’amortissement et comment le calculer.

Qu’est-ce qu’un tableau d’amortissement ?

Il est aussi nommé échéancier ou plan de remboursement. Le tableau d’amortissement désigne l’échéancier de remboursement d’un crédit immobilier ou d’un crédit à la consommation. 

Faire un tableau d’amortissement vous permet alors de visualiser de manière claire combien vous avez déjà remboursé et ce qu’il vous reste à rembourser pour terminer de payer votre emprunt immobilier. Il s’agit du Capital Restant Dû (CRD). 

Ainsi, grâce au tableau d’amortissement, vous constaterez en un seul coup d’œil le coût total par an que vous aura coûté votre prêt et combien il vous reste à rembourser à la banque.

Qui établit cet échéancier ?

Il est réalisé par la banque prêteuse. C’est elle qui remet obligatoirement ce document à l’emprunteur lors de la souscription du crédit immobilier à taux fixe, du prêt à la consommation ou bien d’un rachat de crédits, selon l’article L312-8 du Code de la Consommation.

Par ailleurs, il n’est pas indispensable lorsque l’emprunteur souscrit un crédit immobilier à taux variable, dans la mesure où les taux évoluent selon la loi. 

Comment est représenté le tableau d’amortissement ?

Il est représenté sous la forme d’un échéancier avec le coût des intérêts de la banque, le capital amorti et le CRD, et ce, pour chaque mois jusqu’à la fin du contrat.  

Comment calculer un tableau d’amortissement ?

Vous pouvez avoir accès sur internet à de nombreux outils de calcul. Vous devez au préalable vous baser simplement soit sur le montant emprunté, soit sur la mensualité du prêt. Dans l’outil de calcul, il faudra ensuite préciser : 

  • le montant du prêt, 
  • le taux de l’emprunt, 
  • l’assurance emprunteur
  • la durée totale du remboursement,
  • la durée qui reste à rembourser. 

Il convient d’acquérir plusieurs notions pour calculer de manière précise le tableau d’amortissement : le capital emprunté, le nombre d’échéances, l’amortissement, le taux d’intérêt.

L’échéance

Elle désigne le coût que vous devez rembourser tous les mois. Il comprend donc le capital emprunté + les intérêts + l’assurance emprunteur

Ainsi, chaque jour fixe de chaque mois, l’emprunteur verse une somme qui correspond à une partie du capital emprunté avec les intérêts et les frais. Le versement peut aussi être annuel (amortissement “in fine”), ce qui désigne un remboursement en une seule fois à la conclusion de celui-ci. 

Le capital emprunté

Le capital emprunté – ou le montant emprunté – c’est la somme initiale que la banque vous prête, et donc le montant effectif que vous devez rembourser, auquel s’ajoutent les frais et les intérêts. 

Dans le tableau d’amortissement figure la partie du capital amorti. Elle augmente au fil du temps et la part des intérêts diminue au fil des mois. 

Il y aussi la partie du capital restant dû qui désigne le reste à rembourser après avoir réglé une échéance.

L’amortissement

Il s’agit de la partie du capital emprunté à rembourser mensuellement. Il peut être constant ou progressif : 

  • Amortissement progressif : vos échéances sont les mêmes tout le long de votre emprunt. La part du capital à rembourser est plus faible au départ qu’à la fin, qui augmentera petit à petit, alors que le remboursement des intérêts, lui, diminue au fur et à mesure.
  • Amortissement constant : les échéances sont, ici, dégressives. Ce qui veut dire qu’elles sont plus élevées au début pour diminuer vers la fin du prêt.

Les intérêts 

Lorsque l’on contracte un prêt immobilier, on est inévitablement attaché à un taux d’intérêt. C’est ce que gagne la banque à vous prêter de l’argent. 

Le calcul du taux d’intérêt dépend de plusieurs critères : le profil financier de l’emprunteur, la situation économique, etc. Plus votre profil est à risque, plus le taux d’intérêt sera élevé.

L’emprunteur rembourse au commencement un maximum d’intérêts chaque mois, qui terminera à la fin du remboursement à un minimum d’intérêt. C’est pour cela que dans l’échéancier, le taux d’intérêt sera faible à la fin du crédit. 

Le principal

Il faut noter que les intérêts que vous devez ne changent pas le montant de l’emprunt. En effet, les intérêts ont pour unique but de rémunérer le prêteur (la banque). Ce qui veut dire que tant que le prêt n’est pas remboursé, les intérêts continuent de courir. C’est la part attribuée au principal qui diminuera le montant du prêt à rembourser dans l’échéance. Le principal désigne donc uniquement le remboursement hors frais, hors intérêts et hors assurance.

calcul tableau d'amortissement d'un prêt

Simulation pour calculer un tableau d’amortissement

Pour vous donner une idée plus claire sur la façon de calculer un tableau d’amortissement et ainsi comprendre tout ce que vous devez rembourser pendant la période d’un prêt, faites une simulation de l’échéancier comme suit. Exemple :

  • Si le montant de votre emprunt est de 150 000 €,
  • que la durée du prêt s’étale sur 25 ans,
  • que le taux d’intérêt s’élève à 1.75%,
  • et que le taux de l’assurance emprunteur est de 0.30%

Le tableau d’amortissement s’affichera tel quel : 

  • Le premier mois de remboursement du capital s’élève à 398 € pour terminer à 616.78 € le dernier mois.
  • Le premier mois des intérêts sera d’environ 218 € pour finir à moins d’1 € au dernier mois.
  • Le montant des intérêts sera égal à environ 35 305 € sur toute la durée de l’emprunt bancaire.
  • Le montant de l’assurance emprunteur s’élèvera à 11 250 € pour toute la durée.

Il faut préciser en dernier point que la banque a l’obligation de donner à l’emprunteur un format de présentation de l’échéancier en question, avec chaque colonne correspondant au montant de chaque remboursement. 

Au début, l’emprunteur peut recevoir un tableau provisoire jusqu’à ce que les dates de déblocage du crédit immobilier soient officiellement fixées. A ce moment-là, il reçoit le tableau d’amortissement définitif.